Le Shabbat et les croyants

Le Shabbat et les croyants

‍‍כה כסלו תשעז Enseignement 0

Shabbat

Chémot / Exode 20:8 « Souviens-toi du shabbat, pour le sanctifier. »

 

Le croyant, le « chrétien » peut-il observer le shabbat ? Le doit-il ? Yeshoua (Jésus) a observé le shabbat, moi que dois-je faire ?

 

Matthieu 24:20 « Priez pour que votre fuite n’arrive pas en hiver, ni un jour de shabbat. »

 

Ces diverses questions résonnent souvent dans le cœur des croyants. A partir de ces questions nous allons partager quelques versets.

 

Luc 4 : 16 « Il se rendit à Nazareth, où il avait été élevé, et, selon sa coutume, il entra dans la synagogue le jour du shabbat. Il se leva pour faire la lecture, »

 

Notre Rabbi, Yeshoua (Jésus) pratiquait donc le Shabbat…

voir aussi : Marc 6 :2 / Marc 1 : 21 – 22   / Luc 4 :31 / Luc 6 :6

 

1 Jean 2 : 6 « Celui qui dit qu’il demeure en lui doit marcher aussi comme il a marché lui-même. »

 

… à méditer …

 


L’origine du Shabbat

Béréchit / Genèse 2 : 1-4 «  Ainsi furent terminés les cieux et la terre, avec tout ce qu’ils renferment. D.ieu mit fin, le septième jour, à l’œuvre faite par lui; et il se reposa, le septième jour, de toute l’œuvre qu’il avait faite.  D.ieu bénit le septième jour et le proclama saint, parce qu’en ce jour il se reposa de l’œuvre entière qu’il avait produite et organisée.  Telles sont les origines du ciel et de la terre, lorsqu’ils furent créés ; à l’époque où l’Éternel-D.ieu fit une terre et un ciel.

Voici quelques versets qui évoquent pour la première fois le Shabbat. Nous nous apercevons que D.ieu créa le Shabbat le septième jour. Nous savons que D.ieu n’avait pas besoin de se reposer. Le Shabbat est béni, sanctifié par D.ieu, Lui-même. Donc, nous pouvons en conclure que D.ieu créa le Shabbat (repos, cessation) non pour Israël, mais pour Adam et sa descendance.

 

 

Chémot / Exode 16 : 4-5. » L’Éternel dit à Moïse: « Je vais faire pleuvoir pour vous une nourriture céleste, le peuple ira en ramasser chaque jour sa provision et j’éprouverai de la sorte s’il obéit à ma doctrine ou non.  Le sixième jour, lorsqu’ils accommoderont ce qu’ils auront apporté, il se trouvera le double de leur récolte de chaque jour. »

Chémot / Exode 16 : 22-30. » Mais il advint, au sixième jour, qu’ils recueillirent une provision double, deux ômer par personne; tous les phylarques de la communauté vinrent l’annoncer à Moïse.  Il leur répondit: « C’est ce qu’a dit le Seigneur: Demain est le shabbat solennel, le saint chômage en l’honneur de l’Éternel! Ce que vous avez à cuire, cuisez-le, à faire bouillir, faites-le bouillir aujourd’hui et toute la provision restante, gardez-la en réserve pour demain.  Ils la réservèrent pour le lendemain, comme l’avait ordonné Moïse et elle ne se gâta point et il ne s’y mit point de vers.  Moïse dit: « Mangez-la aujourd’hui, car c’est aujourd’hui shabbat en l’honneur de l’Éternel, aujourd’hui vous n’en trouveriez point aux champs.  Six jours de suite vous en recueillerez; mais le septième jour, jour de chômage, il n’y en aura point. Or, le septième jour, quelques-uns du peuple allèrent à la récolte, mais ils ne trouvèrent rien.  L’Éternel dit à Moïse: « Jusqu’à quand vous refuserez-vous à garder mes préceptes et mes enseignements?  Considérez que l’Éternel vous a gratifiés du shabbat! c’est pourquoi il vous donne, au sixième jour, la provision de deux jours. Que chacun demeure où il est, que nul ne sorte de son habitation le septième jour. »  Et le peuple chôma le septième jour. « 

Nous constatons que ces versets sont antérieurs à l’Alliance du mont Sinaï, par conséquent, nous pouvons affirmer que le Shabbat existait avant la Torah proprement dite. Ainsi, le Shabbat remonte à la création du monde et fut observé par les patriarches, descendance d’Adam.

 

 

Chémot / Exode 20 : 8-11 « Pense au jour du Shabbat pour le sanctifier. Durant six jours tu travailleras et t’occuperas de toutes tes affaires,  mais le septième jour est la trêve de l’Éternel ton Dieu: tu n’y feras aucun travail, toi, ton fils ni ta fille, ton esclave mâle ou femelle, ton bétail, ni l’étranger qui est dans tes murs. Car en six jours l’Éternel a fait le ciel, la terre, la mer et tout ce qu’ils renferment et il s’est reposé le septième jour; c’est pourquoi l’Éternel a béni le jour du Shabbat et l’a sanctifié. Puis le Shabbat a été donné à Israël au pied du mont Sinaï ; puis L’Éternel contracte une alliance avec le peuple d’Israël confirment le don du  Shabbat. »

Isaïe 56 : 2-7 « Heureux l’homme qui fait cela, et le fils d’Adam qui s’y tient fortement! Heureux qui respecte le Shabbat et ne le profane point, et qui garde sa main de toute action mauvaise!  Et qu’il ne dise pas, le fils de l’étranger qui s’est rallié à l’Eternel: « Certes, le Seigneur m’exclura de son peuple! » Et qu’il ne dise pas, l’eunuque: « Hélas! Je ne suis qu’un arbre desséché! »  Car ainsi s’exprime l’Eternel: « Aux eunuques qui observent mes shabbats, qui se complaisent à ce que j’aime, qui s’attachent à mon alliance,  à eux, j’accorderai, dans ma maison et dans mes murs, un monument, un titre qui vaudra mieux que des fils et des filles; je leur accorderai un nom éternel, qui ne périra point. Et les fils de l’étranger, qui s’agrègent à l’Eternel, se vouant à son culte, aimant son nom et devenant pour lui des serviteurs; tous ceux qui observent le shabbat et ne le profanent point, qui persévèrent dans mon alliance, je les amènerai sur ma sainte montagne, je les comblerai de joie dans ma maison de prières, leurs holocaustes et autres sacrifices seront les bienvenus sur mon autel; car ma maison sera dénommée Maison des prières pour toutes les nations. » »

Ces quelques versets témoignent de l’origine du Shabbat : le septième jour de la création D.ieu créa le Shabbat et le gratifia à la descendance d’Adam .

 


Dans la B’rit Hadasha (Nouvelle Alliance)

Ephésiens 2 : 12 « que vous étiez en ce temps-là sans Mashiah (Messie), privés du droit de cité en Israël, étrangers aux alliances de la promesse, sans espérance et sans D.ieu dans le monde. »

L’apôtre Paul nous explique que les croyants ne sont pas étrangers aux alliances, et ne remet pas en cause la pratique du shabbat.

Actes 16 : 12 – 13 « De là nous allâmes à Philippes, qui est la première ville d’un district de Macédoine, et une colonie. Nous passâmes quelques jours dans cette ville. Le jour du shabbat, nous nous rendîmes, hors de la porte, vers une rivière, où nous pensions que se trouvait un lieu de prière. Nous nous assîmes, et nous parlâmes aux femmes qui étaient réunies. »

Ces écrits mettent à l’évidence que des gens s’assemblaient au bord d’une rivière le shabbat et démontre également que Paul et ceux qui l’accompagnaient observaient le shabbat chaque semaine. Cela sous entend qu’ils devaient trouver le lieu où l’assemblée se réunissait le shabbat.

Colossiens 2:16 « Que personne donc ne vous juge au sujet du manger ou du boire, ou au sujet d’une fête, d’une nouvelle lune (Rosh Hhodesh), ou des shabbats »

Nous pouvons observer dans la lettre aux Colossiens, lettre dédiée à l’assemblée de Colosse qui est en grande partie constituée de croyants issus des nations, qu’il y avait plusieurs façons de pratiquer ou différents degrés de pratiques au sein de l’assemblée en ce qui concerne les sujets suivants :

 

  • Le manger et le boire (Cacherout)
  • Les fêtes (fêtes de l’Eternel)
  • Les Rosh Hhodesh (Nouvelles lunes)
  • Les shabbats.

 

Cela n’est nullement une remise en question de ces pratiques.


 

Ces versets témoignent de l’indiscutable observance du shabbat par les disciples et les premiers croyants.

 


 

Actes 15 : 19- 21 « C’est pourquoi je suis d’avis qu’on ne crée pas des difficultés à ceux des païens qui se convertissent à D.ieu, mais qu’on leur écrive de s’abstenir des souillures des idoles, de l’impudicité, des animaux étouffés et du sang. Car, depuis bien des générations, Moïse a dans chaque ville des gens qui le prêchent, puisqu’on le lit tous les jours de shabbat dans les synagogues. »

Une lecture attentive de ce passage met en avant la discussion qu’il y avait entre les apôtres et les anciens : « Les premières conditions que devaient observer les non-juifs se convertissant à D.ieu. »

Une fois les premières conditions énoncées par Jacques « s’abstenir des souillures des idoles, de l’impudicité, des animaux étouffés et du sang (Cacherout) » , il poursuit en disant : « Car, depuis bien des générations, Moïse a dans chaque ville des gens qui le prêchent, puisqu’on le lit tous les jours de shabbat dans les synagogues. »

Autrement dit, Jacques et les apôtres décident d’imposer aux nouveaux croyants des nations des conditions minimums pour rentrer dans l’assemblée (synagogue) et à l’évidence ne se soucient pas de l’enseignement de ces nouveaux convertis étant donnés qu’ils doivent se rendre dans les synagogues chaque shabbat pour entendre prêcher la Loi de Moshé (Moïse) et ainsi s’instruire, comme le veut la coutume depuis des générations.

 


 

Mes amis, le shabbat sera gardé et célébré par toute chair, comme le mentionne le prophète Yeshayahou/Isaï

Yeshayahou/Isaï 66 : 22 – 23 « Car, comme les nouveaux cieux Et la nouvelle terre que je vais créer subsisteront devant moi, dit l’Eternel, Ainsi subsisteront votre postérité et votre nom.  A chaque Rosh Hhodesh nouvelle lune et à chaque shabbat, Toute chair viendra se prosterner devant moi, dit l’Eternel.»

 


 

Voir aussi 12 autres passages de la Brit Hadasha (Alliance Renouvelée – Nouvelle Alliance – Nouveau Testament) qui parlent du shabbat  :

Actes 18 : 4 / Matthieu 4 : 23 Marc 6 : 2 / Marc 15 : 42 / Luc 4 : 31 / Luc 6 : 6 /  Luc 13 : 10 / Luc 23 : 54 / Actes 13 : 14 / Actes 13 : 27 / Actes 13 : 42 / Actes 13 : 44 

 


 

Que l’Eternel nous éclaire et que de nouvelles convictions naissent dans nos cœurs, dans le Nom de Yeshoua le Messie, Beshem Yeshoua HaMashiah.

Hébreux 4:9 « Il y a donc un repos de Shabbat réservé au peuple de D.ieu. »

 

 

Lire aussi : Les chrétiens et le dimanche 

Kol touv.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.