Messianique de Toulon

AMT – EMET – אמת

Les fêtes de l’Eternel

אלה מועדי ה מקראי קדש אשר תקראו אתם במועדם
Vayikra / Levitique 23 : 4 « Voici les solennités de l’Eternel, saintes convocations, que vous publierez à leurs temps fixés. »

***

Fêtes de l’Eternel

**

Consulter le calendrier hébraïque

**

 

 

Les 3 grandes fêtes de pèlerinage :

 

  • Pessa’h – la Pâque (L’Omer : décompte de 49 jours entre Pessa’h et Shavouot)
  • Shavouot – Pentecôte
  • Soukkot – fête des cabanes

 

Ces fêtes sont appelées « fêtes de pèlerinage », car à l’époque biblique, les Juifs étaient invités à « monter » au temple à Yeroushalaïm – Jérusalem pour les célébrer chaque année. Ces fêtes correspondent également au calendrier agricole : le peuple remerciait HaSheM pour les moissons, au printemps par anticipation (offrande des « premiers fruits » ou prémices lors de Pessa’h « Pâque » et de Shavouot « Pentecôte ») et à l’automne, à la fin des récoltes (derniers fruits et vendanges à Soukkot – fête des cabanes).

 

 

Soukkot est précédée immédiatement de deux autres fêtes :

 

Roch Hachana : dans le désert du Sinaï et plus tard dans le temple de Yeroushalaïm, on convoquait le peuple d’Israël au son du shofar (corne de bélier). Elle se nomme « La fête des trompettes » = « Yom haTéroua ». On se soumet au jugement du Tout Puissant en avouant ses fautes que l’on espère « jetées au fond des mers »

 

Yom Kippour : Dix jours après Roch Hachana a lieu la fête de Yom kippour. C’était le seul jour de l’année où le Cohen Gadol (grand sacrificateur) entrait dans la pièce la plus kadosh (sainte) du temple, le Kodesh HaKodashim (Saint des Saints). C’était le grand jour du pardon, un signe d’expiation (de l’hébreu kipper, couvrir, effacer, expier) des péchés du peuple d’Israël.

 

 



 

Les autres fêtes bibliques et historiques

 

Cette fête rappelle la victoire d’Esther et de son oncle Mordekhai (Mardochée) sur leur ennemi Haman, ministre du roi de Perse au 5ème siècle avant Yeshoua HaMashiah qui voulait anéantir les juifs de l’empire.

Cette fête évoque la victoire des Juifs (dont une famille de chefs militaires surnommés Maccachabées) sur les grecs qui avaient profané le temple de Jérusalem. La fête de la dédicace.

Cette fête tire son origine des arbres fruitiers cultivés en Terre Promise, mentionnés dans la Torah : vigne, grenadier, figuier, olivier (Dévarim / Deutéronome 8 : 8). Des lois précises régissaient alors la plantation de ces arbres et la première récolte des fruits offerts à HaSheM en signe de reconnaissance.

 

 

Les fêtes dans l’ordre biblique :

  1. Pessa’h (L’Omer : décompte de 49 jours entre Pessa’h et Shavouot)
  2. Shavouot
  3. Roch Hachana
  4. Yom Kippour
  5. Soukkot
  6. Hannouka
  7. Tou Bichevat
  8. Pourrim