Messianique de Toulon

AMT – EMET – אמת

Paracha

Lire les Parachiot

Lire le séfer :
Lire le séfer :
Lire le séfer :
Lire le séfer :
Lire le séfer :

**

La paracha c’est quoi ?

**

**

Vous trouverez ici les 5 livres de la Torah (Pentateuque) :

 

 

La signification des mots :

 

  • Béréchit  – בראשית « Au commencement »
  • Chémot  – שמות  – « Les noms »
  • Vayikra  –  ויקרא« Il (l’Eternel) appela »
  • Bamidbar – במדבר – « Dans le désert »
  • Dévarim – דברים – « Les paroles  »
 


Nous lisons ces 5 livres tout au long de l’année, chaque Shabbat. Les Maîtres d’Israël ont structuré ces livres en 54 sections appelées Paracha.

 

Chaque Shabbat, pendant le service, une section de la Thora (Paracha) est lue et ce tout au long de l’année, de sorte à ce que la totalité de la Thora soit lue en un an.

 

Luc 4 :16 «Et il vint à Nazareth où il avait été élevé ; et il entra dans la synagogue au jour du shabbat, selon sa coutume, et se leva pour lire.»

 

Ces même Parachiot (Paracha au pluriel) sont elles-mêmes divisées en plusieurs parties, qui sont lues par plusieurs appelés.

 



Les appelés  :

 

  • Premier lecteur (officiant)
  • Lévi
  • Troisième appelé
  • Quatrième appelé
  • Cinquième appelé
  • Sixième appelé
  • Septième appelé
  • Maftir qui signifie « compléter ou finir »
 
 

Pour compléter la lecture de la Paracha une lecture du Tana’h (Ancienne Alliance) est proposée. Cette lecture se nomme la Haftara.

 

Pourquoi la Haftara ?

 

Vers -175 avant Yeshoua HaMashiah (Jésus le Messie),  l’empereur grec Antiochus (Assuérus), avait interdit la lecture de la Torah pendant le Shabbat. Les Sages d’Israël ont donc institué de lire tous les Shabbat un chapitre du Livre des Prophètes, afin que la lecture de la Torah ne s’oublie pas. Depuis, la Haftara s’est perpétuée jusqu’à nos jours.

 

Après la lecture de la Paracha à la synagogue, le Maftir prend place devant le Séfer Torah afin d’y lire les derniers versets de la Paracha et lit ensuite la Haftara.

 

Luc 4 :17-21 «Et on lui donna le livre du prophète Yeshayahou/Isaï ; et ayant déployé le livre, il trouva le passage où il était écrit, L’Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu’il m’a oint pour annoncer de bonnes nouvelles aux pauvres ;il m’a envoyé pour publier aux captifs la délivrance, et aux aveugles le recouvrement de la vue ; pour renvoyer libres ceux qui sont foulés, et pour publier l’an agréable du Seigneur. Et ayant ployé le livre, et l’ayant rendu à celui qui était de service, il s’assit ; et les yeux de tous ceux qui étaient dans la synagogue étaient arrêtés sur lui.Et il se mit à leur dire, Aujourd’hui cette écriture est accomplie, vous l’entendant.»

 

Yeshoua, notre Rabbi, a donc lu la Haftara

 

Les 5 livres (Parachiot et Haftarot) :

 

Béréchit

Chémot

Vayikra

Bamidbar

Dévarim