Paracha Vaéra

Paracha Vaéra

‍‍כט כסלו תשעח Enseignement 1

**

Paracha Bo

Paracha : Chémot / Exode 10 : 1 à 13 : 14

Haftarah : Jérémie 46 : 13 – 28

Brit Hadasha : 1 Jean 2 : 1 à 4 : 21

Lire la paracha Bo

Ce qu’il faut savoir :

  • Les trois dernières plaies tombent sur l’Égypte : les sauterelles, une obscurité épaisse et tous les premiers-nés de l’Égypte sont tués.

  • Hashem prescrit aux enfants d’Israël d’établir un calendrier basé sur la renaissance périodique de la lune. Il ordonne au peuple l’observance de Pessah’ (Pâque)

  • Pharaon cède après la mort des premiers-nés et laisse partir le peuple hébreu

  • HaSheM ordonne au peuple hébreu de consacrer tous les premiers-nés.

  • La mitsvah des Téfilines est également prescrite.




*

 

Chémot/Exode 10 :23« Personne ne se voyait l’un l’autre ;personne ne quitta sa place pendant trois jours. Mais il y avait de la lumière dans les lieux où habitaient les enfants d’Israël ». 

*

Le secret de ce passage est en réalité très profond. Les maîtres d’Israël signalent que l’interprétation de ce verset peut être compris sous deux sens. Le premier suppose que les ténèbres sont tombées suite à ce que la lumière avait diminué. Ce qui eu pour résultat l’aveuglement physique des Egyptiens. La seconde interprétation qui vient en fait compléter la première, est la suivante : les égyptiens sont tombés dans les ténèbres de l’aveuglement du prochain. En effet, les pires ténèbres sont celles où l’homme refuse de voir son prochain souffrir et de l’aider. Quand l’homme devient insensible à la détresse de son prochain et l’ignore, lui-même devient incapable de quitter sa place.

*

Mais pourquoi ces ténèbres sont t’elles les pires ?

 

Le prochain n’est en réalité que le reflet d’HaSheM. En effet, dans le Séfer Béréshit(Livre de la Genèse) il est écrit en chapitre 1 : 26 : « Puis D.ieu dit : Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance… ». Nous nous apercevons ainsi que c’est en l’autre que nous pouvons voir l’image d’HaSheM. Cela nous amène à comprendre que l’unité du corps du Mashiah est échad, à l’image d’HaSheM.

 

Ainsi il est dit dans Devarim – Deutéronome 6 :4 « Sh’ma Israël, Adonaï Eloheïnou, Adonaï Echad ! » L’Eternel est UN !

De plus Rabbi Shaul, l’apôtre Paul dira aussi dans 1 Corinthiens 12 : 27 « Vous êtes le corps du Mashiah et vous êtes ses membres, chacun pour sa part. »

 

Or, nous comprenons cet exemple car chaque membre d’un corps est différent mais forme pourtant un seul être. C’est l’ensemble des membres qui forment l’être.

 

C’est pourquoi nous devons « Persévérer dans l’amour fraternel » Hébreux 13 :1      

                                                                                                               

Car la parole de D.ieu l’affirme dans1 Jean 4 : 20 « Si quelqu’un dit : J’aime D.ieu, et qu’il haïsse son frère, c’est un menteur ; car celui qui n’aime pas son frère qu’il voit, comment peut-il aimer D.ieu qu’il ne voit pas ? »

 

Nous comprenons enfin pourquoi les pires ténèbres sont ce qui nous rend indifférent à notre prochain, car en réalité être indifférent à son prochain en revient à être indifférent au Maître du monde.

 

*

Pour mieux comprendre cette notion, arrêtons-nous sur un exemple qui va parler à tout le monde ! Vous invitez une personne dans votre maison, vous lui offrez le repas et l’hospitalité, vous lui présentez votre conjoint(e) ainsi que vos enfants. Cette personne en partant de chez vous vous dit d’une façon très sincère « je t’aime ! ». Pendant plusieurs mois vous vous revoyez et tout se passe pour le mieux.

*

Cependant un beau jour, cette personne croise votre enfant dans la rue et le voit se faire agresser par des gens mals intentionnés, mais cette personne ne réagit pas. Elle reste indifférente au malheur de votre enfant, et ne prend pas sa défense. Votre enfant part à l’hôpital ! Cette personne revient vous voir, et vous redit qu’elle vous aime… croyez-vous cette personne ? Si non, pourquoi ? qu’a t’elle fait de mal ? Elle ne vous a jamais porter préjudice, elle ne vous a jamais dit ou fait du mal… 

Que chacun réponde à ces questions.

 

*

En réalité HaSheM nous invite à sa table gratuitement et nous présente toute sa famille (c’est une image) et nous lui disons sincèrement que nous l’aimons. Mais comment pouvons dire que nous HaSheM si nous sommes indifférents au malheur de ses enfants ? Si quand ses enfants sont dans le besoin et dans la difficulté cela nous est égal ?

 

***

Nous finirons sur cette réflexion : Une bonne question vos mieux qu’une mauvaise réponse…

1 Jean 2:10 « Celui qui aime son frère demeure dans la lumière, et aucune occasion de chute n’est en lui. »

 

*

Que la paix de notre Seigneur Yeshoua vous accompagne dans ce monde obscurcit.

*

Shalom ouvrakha

**

Source : Torah Bible (TaNakh + Brith Hadasha) /Mayana Chel Torah/ Chabad / L’origine de l’avenir de Rav Haïm Dynovizc / Likoutei mohoran/ Littérature juive : Talmud de Babylone/Zohar/ Toraconnexion – Cet article a pour but de partager la Torah. 

 

Une réponse

  1. jean marc voccia dit :

    merci pour cette enseignement ,il et vrai que l’argent fait parfois perdre le sens de la vie ,de l’honneur ,de la compassion,et de l’amour,et nous éloigne de toute compassion humaine ,mais avec HaSheM nous comprenons que l’argent et juste un moyens de pourvoir manger se vêtir et vivre selon sa volonté , et surtout de pourvoir aider ceux qui ont besoin,pour ma part j’essaye de tout mon cœur de faire cela ,parfois notre Seigneur Yéshoua se sert de moi et je donne sans compter car je ces que HaSheM prendra soins de moi si je donne avec amour,,
    Ésaïe 52:3
    Car ainsi parle l’Éternel: C’est gratuitement que vous avez été vendus, Et ce n’est pas à prix d’argent que vous serez rachetés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.