Messianique de Toulon

AMT – EMET – אמת

Etude sur la Paracha

Paracha Aharei mot – Kedochim

Paracha Aharei Mot : Vayikra/Lévitique 16 : 1 à 18 : 30

Paracha Kédochim : Vayikra/Lévitique 19 : 1 à 20 : 27

Haftarah Aharei : Yéhézkel/Ezéchiel 22 : 1 – 19 / 22 : 1 – 16

Haftarah Kédochim: Amos 9 : 7 – 15 / Yéhézkel /Ezéchiel 20 : 2 – 20

Brit Hadasha : Romains 3 : 19 – 28 / 1 Corinthiens 1 – 13 / Galates 5 : 13 – 26

Lire la paracha Aharei mot

Lire la paracha Kédochim

Ce qu’il faut savoir :

  • Après le décès de Nadav et Avihou HaChem met en garde contre toute entrée intempestive dans le sanctuaire.
  • Nous apprenons un autre trait du service du Yom kippour, Jour du Pardon.
  • Nous voyons des mitsvot spécifiques : interdit formellement la consommation du sang (voir également Actes 15 : 20), lois interdisant l’inceste et les autres relations prohibées.
  • HaCheM nous dit dans au début de la paracha Kédochim : « Soyez saints, car Je suis saint, Moi, l’Eternel votre D.ieu. » 
  • Suite à ces paroles de nombreuses mitsvot (commandements) nous enseigne comment devenir saint afin d’établir un lien avec HaCheM. (Interdit d’idolâtrie, la tsédaqa, Chabbat, moralité sexuelle, honnêteté, etc…)
  • Dans cette paracha D.ieu nous dit également : « aime ton prochain comme toi-même »

  

 

Vayikra/Lévitique 19 : 18 « Tu aimeras ton prochain comme toi-même, Je suis Hachem »

Vayikra 19 : 18 « véa’avta léréa’ha kamo’ha, ani HaChem »

 

Dans cette étude nous allons aborder le verset bien connu : « tu aimeras ton prochain comme toi-même ». Ce verset qui est cité dans la Brit Hadasha, tire ses sources directement de la Torah. Oui mes amis rien de nouveau sous le soleil comme dit l’Ecclésiaste.

 

Yechoua dira dans Marc 12 : 31 « Tu aimeras ton prochain comme toi-même… »

Paul dira dans Galates 5 : 14 « Car toute la Torah est accomplie dans une seule parole, dans celle-ci: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. »

 

Le Rav Hillel dira : « c’est là toute la Torah, le reste en est le commentaire : « aime ton prochain comme toi-même. » »

 

Conclusion ? Le résultat de la Torah c’est l’amour !

 

Pour comprendre cette mitsvah complexe, ce commandement de la Torah, que notre Seigneur Yechoua ainsi que ses talmidim, nous encouragent à exercer, nous allons Beezrat HaSheM répondre à plusieurs questions.

 

Pourquoi aimer son prochain ?

Pour comprendre cette notion penchons-nous sur les fondements de la Torah, Lors de la création de l’homme, la Torah dit : Béréchit 1 : 27 « A l’image de D.ieu, Il le créa » « bétsélem élokim bara oto » Nous apprenons par ce verset que l’homme (notre prochain) est fait à l’image de D.ieu, c’est l’une des raisons pour lesquelles nous devons l’aimer. Par cela nous comprenons encore une peu plus le verset ci-dessous : 1 Iohânan/Jean 4 : 20 « Si quelqu’un dit: J’aime D.ieu, et qu’il haïsse son frère, c’est un menteur; car celui qui n’aime pas son frère qu’il voit, comment peut-il aimer D.ieu qu’il ne voit pas? »

 

Notre verset de Vayiqra/Lévitique 19 : 18 se termine par « Je suis HaCheM », faisant allusion au fait que c’est au travers de notre amour envers notre prochain, que nous pouvons atteindre l’amour de D.ieu

 

Vayiqra/Lévitique 19 : 18 « Tu aimeras ton prochain comme toi-même, Je suis HaCheM »

 

Le mot : « ton prochain » se dit en hébreu par : לרעך « léréa’ha ». Ce mot contient en son milieu, le mot : רע (ra – mauvais), il reste alors : לך (léh’a – à toi).
Ainsi, même si ton prochain a un aspect qui te semble mauvais, tu te dois de l’aimer.

 

Pourquoi ?

 

Simplement, car : « Je suis HaCheM ». Il me semble que cette réponse est suffisante, c’est simplement la volonté de l’Éternel. Lorsqu’on voit une personne vraiment mauvaise, on doit détester le mal qui est en elle, mais on doit aimer l’être humain (créé à l’image de D.ieu) et on doit prier pour que toutes ses négativités s’en aillent, laissant place à un véritable diamant, illuminant le monde.

 

Comment aimer son prochain ?

 

La Torah souligne l’importance de non seulement aimer son prochain « vé’ahavta léréa’ha », mais même celui qui est « kamokha » = « comme toi-même », dans le même domaine d’activité, et à qui il faut également faire tous les efforts afin de l’aimer. Le roi Chlomo/Salomon dira dans Michleï/Proverbes 10 : 12 « L’amour couvre toutes les fautes »  De plus il est humain de voir chez autrui ses propres défauts, car la vie est un miroir. Notre Maitre Yeshoua dira :

 

Matityahou/Matthieu 7 : 3 « Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n’aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil? »

 

Nous détectons souvent les fautes des autres… nous savons même comment les résoudre. Mais la réalité est toute autre. Nous avons bien souvent notre reflet en face de nous, et les problèmes que nous détectons chez les autres sont généralement présent dans nos vies… La Torah nous enseigne qu’on doit aimer son prochain « kamokha » (comme toi-même), car de même qu’on s’aime de façon naturelle, et de même, qu’on ferme les yeux sur nos fautes, on doit en faire de même avec son prochain. Ainsi, nous pouvons avec l’aide de D.ieu, tendre à aimer davantage notre prochain. Il est à noter que ce commandement précède l’épisode de la lèpre (la médisance).

 

Pourquoi ?

 

Car en réalité le remède de la médisance est l’amour du prochain comme nous l’avons vu la semaine passée. Si nous aimons, nous sommes bienveillants et construisons, si nous n’aimons pas, nous détruisons.

 

En conclusion : l’amour c’est quoi ?

 

1 Corinthiens 13 : 4 – 7 « L’amour est patient, il est plein de bonté, l’amour. Il n’est pas envieux, il ne cherche pas à se faire valoir, il ne s’enfle pas d’orgueil.  Il ne fait rien d’inconvenant. Il ne cherche pas son propre intérêt, il ne s’aigrit pas contre les autres, il ne trame pas le mal.  L’injustice l’attriste, la vérité le réjouit. En toute occasion, il pardonne, il fait confiance, il espère, il persévère. » Prions HaCheM de tout notre cœur afin d’arriver à faire cette mitsvah comme Lui le veut et persévérons, ainsi qu’il est dit dans la lettre aux Hébreux au chapitre 13 et verset 1 « Persévérez dans l’amour fraternel »

 

Que la paix soit avec vous!

Shalom aleichem !

 

*

Kol Touv!

 

– ✡ –

 

Source : Torah Bible (TaNakh + Brith Hadasha) /Mayana Chel Torah/ Chabad / L’origine de l’avenir de Rav Haïm Dynovisz / Likoutei moharan/ Littérature juive : Talmud de Babylone/Zohar haKadosh/ Toraconnexion – Cet article a pour but de partager la Torah. 

PARASHA
si tu copies, n'oublies pas de citer ta source.pie

1 thought on “Etude sur la Paracha

  1. merci pour cette enseignement ,il et vrai que l’argent fait parfois perdre le sens de la vie ,de l’honneur ,de la compassion,et de l’amour,et nous éloigne de toute compassion humaine ,mais avec HaSheM nous comprenons que l’argent et juste un moyens de pourvoir manger se vêtir et vivre selon sa volonté , et surtout de pourvoir aider ceux qui ont besoin,pour ma part j’essaye de tout mon cœur de faire cela ,parfois notre Seigneur Yéshoua se sert de moi et je donne sans compter car je ces que HaSheM prendra soins de moi si je donne avec amour,,
    Ésaïe 52:3
    Car ainsi parle l’Éternel: C’est gratuitement que vous avez été vendus, Et ce n’est pas à prix d’argent que vous serez rachetés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.