Messianique de Toulon

AMT – EMET – אמת

paracha Nitsavim

Signes des Temps 

 

 

Nous, ayants foi dans le  D.ieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, vivons une époque fascinante.

L’État d’Israël, qui renaît en 1948, est florissant en tant que nation juive. 

Des signes incitent beaucoup de croyants à sonder les Écritures afin de percer les temps de la délivrance finale. 

 

Plusieurs évènements apparaissent: les lunes de sang, l’année de Chémita, la guerre en cours déclenchée par ISIS (État islamique) au Moyen-Orient, l’accord nucléaire avec l’Iran…

 

Que valent ses signes et comment les interpréter?

Assurément, les choses bougent dans le domaine spirituel.

Les « signes des temps » sont indéniables.  

 

Qu’est-ce que tout cela veut dire ?

Comment les croyants en Yéchoua doivent réagir aux signes qui nous entourent ?

 

Se tenir devant Hachem

 

La portion de la Torah de cette semaine s’appelle « נצבים » – « Nitsavim » et cela signifie debout.

 

Deutéronome. 29 v 9-10 (10-11) Vous êtes placés aujourd’hui, vous tous, en présence d’Hachem, votre D.ieu : vos chefs de tribus, vos anciens, vos préposés, chaque citoyen d’Israël; 10  vos enfants, vos femmes et l’étranger qui est dans tes camps, depuis le fendeur de bois jusqu’au puiseur d’eau, afin d’entrer dans l’alliance d’Hachem, ton D.ieu, et dans son pacte solennel, par lesquels il traite avec toi en ce jour, 

                                      

Moché continuait à instruire les enfants d’Israël concernant leur alliance avec D.ieu.

Cette alliance était uniquement liée à la Terre de la promesse (donnée par Hachem).

 

Dans la Paracha précédente, Moché détaille les bénédictions-conséquences de l’obéissance à l’alliance, et les malédictions qui découlent de la désobéissance.

Ces malédictions affectent autant l’individu que la nation (l’exil en est une).

Mais même en galout (exil) Hachem reste avec son peuple.

 

Nous avons passer une alliance, il y a environ 3500 ans debout en ce jour נִצָּבִים הַיּוֹם  (Nitsavim HaYom). 

Nous devons être toujours debout en ce jour dans les temps de la fin.

 

Le signe d’Israël

 

Hachem a prévu ,à travers l’alliance, d’utiliser Israël (la terre et le peuple) comme un signe pour toutes les nations. 

Israel reflète la sainteté d’Hachem (Deut. 28:9-10) au travers de son obéissance.

Si Israël désobéit, Hachem le chasse de son pays comme annoncé, devenant encore un signe pour les nations, par l’exil cette fois-ci.

 

Deutéronome 29:23-24 (24-25) et quand ils diront, tous ces peuples: « A quel propos l’Éternel a-t-il ainsi traité ce pays ?Pourquoi s’est allumée cette grande colère? » 24 On répondra: « Parce qu’ils ont abandonné l’alliance d’Hachem, D.ieu de leurs pères, l’alliance qu’il avait contractée avec eux, après les avoir fait sortir du pays d’Egypte;

 

Israël est l’un des signes d’ Hachem pour parler à toutes les nations. 

La nation d’Israël se compose du peuple juif sur sa Terre d’Israël avec Jérusalem pour capitale, vers laquelle toutes les nations tournent leurs regards.

 

           

Ézéchiel 5 V 5-9 Ainsi parle le Seigneur D.ieu: « Voilà Jérusalem: je l’avais placée au milieu des nations et autour d’elle étaient des pays. 6 Et elle s’est insurgée contre mes prescriptions avec plus d’impiété que les nations, et contre mes statuts plus que les pays qui l’environnent; oui, ils ont fait fi de mes prescriptions et n’ont pas marché selon mes statuts. 7 C’est pourquoi, ainsi a dit le Seigneur D.ieu, parce que vous avez été plus agités que les nations qui vous entourent, que vous n’avez pas marché selon mes statuts. Et que vous n’avez pas exécuté mes règlements, et que vous n’avez pas agi selon les règlements des nations qui vous entourent, 8 c’est pourquoi, ainsi a dit le Seigneur D.ieu, me voici sur toi, moi aussi; et j’accomplirai au milieu de toi des jugements aux yeux des nations. 9 Je ferai contre toi ce que je n’ai jamais fait et ce que je ne ferai plus, à cause de toutes tes abominations.

 

Le jugement d’ Hachem s’est accompli:Jérusalem et Israel se sont retrouvés en exil.

Comme l’exil d’Israël est un signe pour les nations, il en est de même pour sa restauration, qui commence le jour de la proclamation de l’indépendance de l’état d’Israël le 14 mai 1948.

La reconstruction de la nation d’Israël selon les prophéties est le signe le plus important annonçant le retour du Machia’h.

 

Esaïe 66 V 8 Qui a jamais entendu pareille chose ? Qui a jamais vu rien de semblable ? Un pays peut-il naître en un jour ? Une nation est-elle enfantée d’un seul coup ? A peine en travail, Sion a enfanté ses fils !

 

D’autres signes s’ajoutent au signe du retour d’Israël sur sa terre.

 

Comprendre les signes des temps

 

J’entends souvent dire :  » le Machia’h est de retour! Regarde ce signe! » , Posons-nous les bonnes questions:

 

Cela fait 2000 ans que le Machia’h doit revenir, et les interprétations des signes n’ont pas manquées, surtout au XXIème siècle.

La plupart des signes sont véritables mais sont-ils adressés aux nations ou aux croyants ?

a quoi servent ces signes?

Ont-ils une chronologie, un lien entre eux ?

Nous devons nous poser toutes ces questions, car la question est primordiale dans la tradition D’Israël.

Il vaut mieux une bonne question qu’une mauvaise réponse. 

 

L’une des clés pour comprendre toutes ces questions concernant les signes des temps est la prophétie biblique qui se trouve dans le livre de cette semaine.

Moché a fait une déclaration très énigmatique : 

 

Deutéronome 29 V 28 (29) Les choses cachées appartiennent à Hachem, notre D.ieu; mais les choses révélées importent à nous et à nos enfants jusqu’aux derniers âges, afin que nous mettions en pratique toutes les paroles de cette doctrine.

 

Les choses cachées d’Hachem

 

Des choses se cachent à nos yeux (ou se révèlent) lorsque nous percevons le divin et les personnes.

Nous sommes tenus de chercher à comprendre (et à apprendre) les choses révélées qui se trouvent dans la Parole de D.ieu.

 

Les choses du Divin cachées et secrètes arrivent à notre connaissance que lorsque D.ieu choisit de nous les révéler. 

Si les choses cachées sont à Hachem, est-ce pas la peine de les chercher ?

Loin de nous cette mentalité fataliste consistant à accepter le statu quo et à ne pas chercher de réponse aux mystères de la vie! 

 

La Torah nous dit aussi qu’il y a une gloire à chercher les mystères et à trouver des réponses :

 

Proverbe 25 V 2 La gloire de D.ieu, c’est de s’entourer de mystère; la gloire du roi est d’examiner les choses à fond.

 

Nous pouvons trouver des réponses aux mystères cachés d’Hachem, en examinant l’histoire,les événements passés, et les prophéties. D’autres réponses doivent attendre que D.ieu veuillent bien les divulguer, en des temps choisis par Lui.

 

Daniel 12 V 4 Toi, Daniel, tiens secrètes ces paroles, et scelle le livre jusqu’aux temps de la fin. Plusieurs alors le liront, et la connaissance augmentera.

 

Pour bien comprendre les choses cachées d’Hachem dont il est question dans Deutéronome 29:28 (29), nous devons comprendre le contexte de ce  verset. 

En amont de se verset, Moché souligne la responsabilité des Israélites dans le respect de l’alliance entre eux et Hachem.

Ils prennent la charge d’obéir à la loi d’Hachem et de lui rester fidèle.

 

Moché  réitère ce point et le clarifie quelques versets plus loin : 

 

Deutéronome 30 V 11-14 Car cette loi que je t’impose en ce jour, elle n’est ni trop ardue pour toi, ni placée trop loin. 12 Elle n’est pas dans le ciel, pour que tu dises: « Qui montera pour nous au ciel et nous l’ira quérir, et nous la fera entendre afin que nous l’observions? » 13 Elle n’est pas non plus au delà de l’océan, pour que tu dises: « Qui traversera pour nous l’océan et nous l’ira quérir, et nous la fera entendre afin que nous l’observions? » 14 Non, la chose est tout près de toi: tu l’as dans la bouche et dans le cœur, pour pouvoir l’observer!

 

Moché insiste sur un point très simple ; la Parole révélée d’Hachem suffit ! 

Les enfants d’Israël sont responsables de ce qu’Hachem leur a révélé dans sa parole. 

 

La foi en Hachem et en sa Parole est la matrice d’une proximité avec le divin: cette notion se retrouve à maintes reprises du début à la fin de la Bible.

 

Les choses révélées nous appartiennent

 

Nos Maitres disent que deux écrits similaires sont étroitement liés.

Ces versets de Deutéronome 30 sont en fait cités par Paul dans sa lettre aux Romains dans le livre de la nouvelle alliance :

 

Romains 10 V 5-9 En effet, Moché définit ainsi la justice qui vient de la loi: L’homme qui mettra ces choses en pratique vivra par elles. 6 Mais voici comment parle la justice qui vient de la foi: Ne dis pas en ton coeur: Qui montera au ciel ? c’est en faire descendre le Machia’h ; 7 ou: Qui descendra dans l’abîme ? c’est faire remonter le Machia’h d’entre les morts. 8 Que dit-elle donc ? La parole est près de toi, dans ta bouche et dans ton coeur. Or, c’est la parole de la foi, que nous prêchons. 9 Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Yéchoua, et si tu crois dans ton coeur que Hachem l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé.

 

Lorsque Paul a cité Moché dans Deutéronome 30, il cite ce que Moché affirmait 1500 ans plus tôt :  

Hachem désire la foi et l’obéissance à Sa Torah.

Cette Torah écrite est gravée dans nos coeurs.

C’est le résultat de la nouvelle naissance. 

 

Moché et Paul arrivent à la même conclusion:

la Torah (qui est la parole d’Hachem) parle des choses révélées et il nous incombe de les mettre en pratique.

 

La nouvelle alliance va encore plus loin que la Torah de Moché.

Moise parle de la justice qui vient de la loi L’homme qui mettra ces choses en pratique vivra par elles.

 

La justice qui vient de la foi nous dit : La parole est près de toi, dans ta bouche et dans ton coeur, comme le disent les paroles de Moché.

 

Yéchoua est cette Torah vivante qui est en toi, dans ton coeur.La Torah écrite est la pâle copie de la Torah vivante incarnée dans le Machia’h.

Donc il nous incombe, à nous et à nos enfants, de mettre en pratique  cette Loi révélée, et les choses cachées  nous serons révélées dans le futur chaque fois qu’ Hachem trouvera utile de nous les révéler, pour le retour de son Machia’h Yéchoua. 

 

Nous ne sommes pas responsables des choses secrètes d’Hachem qui sont cachées à nos yeux. Nous sommes responsables d’agir dans la foi à la Parole révélée d’Hachem que nous avons aujourd’hui. 

 

Être diligent jusqu’à la fin !

 

Yéchoua a parlé des choses cachées et révélées à Ses disciples à plusieurs reprises. 

Avant que Yéchoua ne monte au ciel, ses disciples lui ont posé la question suivante : 

 

Actes 1 V 6 Alors les apôtres réunis lui demandèrent: Seigneur, est-ce en ce temps que tu rétabliras le royaume d’Israël ?

 

Yéchoua a répondu par ces mots :

 

 Actes 1 v 7-8 Il leur répondit: Ce n’est pas à vous de connaître les temps ou les moments que le Père a fixés de sa propre autorité. 8 Mais vous recevrez une puissance, le Saint Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre.

 

Yéchoua déclarait que le temps de restauration de la Mal’hout (royauté) est une chose secrète qui appartient au Père.

Les disciples n’avaient pas besoin de s’inquiéter de telles choses, et nous non plus. 

Il y avait cependant des choses révélées sur lesquelles ils devaient se concentrer:

 

Recevoir le Saint-Esprit qui viendrait avec puissance à tous ceux qui croient en Yéchoua.

Pour quoi faire?

 

Aller à travers le monde et être Ses témoins de la Mal’hout d’Hachem.

Il nous reste à définir la Mal’hout…ce sera dans un autre cours, bli neder.

 

Deux mille ans se sont écoulés depuis que Yéchoua a prononcé ces paroles à ses disciples. C’est dans la nature humaine de vouloir savoir quand certaines choses auront lieu. 

On veut tous savoir quand la Mal’hout (la royauté) sera là.

 

Matthieu 24 v 14 Cette bonne nouvelle du royaume (Mal’hout) sera prêchée dans le monde entier, pour servir de témoignage à toutes les nations. Alors viendra la fin.

 

 

Pour l’instant, le salut en Yéchoua est prêché dans le monde entier, non la Mal’hout, sinon le Machia’h serait déjà revenu !

Le verset nous affirme que la Malh’out doit être prêchée dans le monde entier.

 

Le salut en Yéchoua et la Mal’hout sont étroitement liés, mais sont deux messages diffèrents.

 

Nous devons travailler pour que la Mal’hout soit précher dans le monde entier.

Sommes-nous diligents dans l’accomplissement des paroles de Yéchoua ?

 

Se préparer à se tenir devant Hachem

 

Yéchoua a parlé à ses disciples des jours futurs de grandes catastrophes et des signes,(Luc 21: 5-24,  Luc 21: 25 -27, Matthieu 24) . 

Le conseil de Yéchoua à ses disciples concernant ces choses était le suivant :

 

Luc 21 v 28 Quand ces choses commenceront à arriver, redressez-vous et levez vos têtes, parce que votre délivrance approche.

 

Yéchoua a commandé à ses disciples de comprendre les signes des temps et d’être prêts. 

Il leur a également donné des instructions claires sur la manière de réagir au cours de ces jours futurs : 

 

Luc 21 v 34-36 Prenez garde à vous-mêmes, de crainte que vos coeurs ne s’appesantissent par les excès du manger et du boire, et par les soucis de la vie, et que ce jour ne vienne sur vous à l’improviste ; 35 car il viendra comme un filet sur tous ceux qui habitent sur la face de toute la terre. 36 Veillez donc et priez en tout temps, afin que vous ayez la force d’échapper à toutes ces choses qui arriveront, et de paraître debout devant le Fils de l’homme.

 

Yéchoua a donné des instructions à ses disciples :

nous devons rester sur nos gardes, faire attention à la façon dont nous vivons dans ces temps de délivrance finale. 

 

Nous ne devons pas être absorbés par les affaires de ce monde, mais plutôt être absorbés par la prière et l’accomplissement des Mitsvot (commandements). 

 

Tout comme les Israélites se tenaient devant Hachem, se préparant à entrer dans la Terre Promise, nous devons être prêts à nous tenir devant le Fils de l’homme, qui viendra dans son règne en tant que Roi des rois.

 

En conclusion, soyons sages et comprenons les temps et les signes qui nous sont clairement révélés dans la Torah (bible). 

 

En même temps, soyons diligents pour accomplir les Mitsvot et restons fidèles aux paroles du Maitre. 

Laissons les choses secrètes d’Hachem, notre Père céleste, et soyons actifs dans l’accomplissement de Ses Paroles révélées pour nous.

 

Kol Touv.