La guerre des six jours : un véritable miracle

La guerre des six jours : un véritable miracle

‍‍כא כסלו תשף Uncategorized 0

La guerre des six jours : un véritable miracle

 

הִנֵּה לֹאיָנוּם,וְלֹא יִישָׁןשׁוֹמֵר,יִשְׂרָאֵל

 

Téhilim 121 : 4« Hiné lo yanum Vélo Yishan Shomer Yisraël »

Psaumes 121:4 « Non certes, il ne dort ni ne sommeille, celui qui est le gardien d’Israël. »

 

Contexte : La guerre des Six Jours s’est déroulée du lundi 5 au samedi 10 juin 1967 et opposa Israël à l’Égypte, la Jordanie, la Syrie et le Liban 

 

Cette guerre est un véritable miracle . Il est également inexplicable à un niveau pragmatique et logique. Certains antisémites rêvant de voir le peuple d’Israël désintégré se plaisent à dire que les Israélites ont fait une attaque préventive sur les « pays arabes », autrement dit « c’est leur faute », honte sur ces médisances. Mais remettons si vous le voulez bien les éléments dans leurs contextes initials et contemplons l’incroyable puissance d’HaSheM qui mit en déroute les armées adverses.

 

L’escalade vers le conflit régional de la terre sainte se produit au cours du mois demai 1967. En imposant la fermeture du détroit de Tiran (entre le golfe d’Aqaba et la mer Rouge), l’Egypte bloque la voie d’accès au port israélien d’Eilat. Auparavant, Nasser (président Égyptien)ordonne à ses hommes de réoccuper le Sinaï, zone démilitarisée depuis dix ans, qui était, sous accord interdit et exige le départ de la force internationale (ONU) qui y est déployée. L‘Egypte procéda donc à d’importants mouvements de troupes dans le désert du Sinaï. L’Egypte réimposa également le blocus du détroit de Tiran (comme dit précédemment) et signa une alliance militaire avec la Jordanie.Autrement dit : Israël se retrouva face à des armées arabes hostiles sur tous les fronts. 

 

Pour résumé, une euphorie anti-israélienne gagne vite le monde arabe. Le chef d’état-major israélien, le général Yitzhak Rabin (futur premier ministre), explique en conseil des ministres que le pays n’a pas le choix : « il faut attaquer sans attendre, pour ne pas être balayé. »Le premier ministre, Levi Eshkol, qui cherchait à s’assurer d’un soutien international, se laisse convaincre.

 

L’Egypte violant les accords signés en 1956 après la campagne du Sinaï, Israël usa de son droit de légitime défense en déclenchant une attaque préventive (5 juin 1967) contre l’Egypte au sud, suivie d’une contre-offensive à l’agression jordanienne à l’est et de l’expulsion des forces syriennes du plateau du Golan au nord. Israël s’engage alors dans un conflit dans lequel ses opposants lui sont bien supérieurs en nombre.

 

Cette situation s’apparenterait au cas suivant : un éléphant se faisant encercler par une orde de prédateurs décide de riposter avant de se faire dévorer par cette troupe affamée. Il attaque donc les prédateurs et les décime l’un après l’autre. Pour quelle raison l’éléphant a-t-il attaqué ? Afin de sauver sa vie. La situation est exactement identique à la « guerre des six jours ». Israël incarnant ici l’éléphant et les nations adverses les prédateurs.Autrement dit il vaut mieux être proactif que défensif.

 

Comme le dit une citation connue et anonyme : « la meilleure défense, c’est l’attaque ! »

 

 כִּיתֵצֵא לַמִּלְחָמָה עַלאֹיְבֶךָ,וְרָאִיתָ סוּס וָרֶכֶב עַם רַב מִמְּךָלֹא תִירָא,מֵהֶם:כִּייְהוָה אֱלֹהֶיךָ עִמָּךְ,הַמַּעַלְךָ מֵאֶרֶץ מִצְרָיִם

 

Dévarim/Deutéronome 20:1 « Quand tu t’avanceras contre tes ennemis pour leur livrer bataille, et que tu verras cavalerie et chariots de guerre, une armée supérieure à la tienne, n’en sois pas effrayé; car tu as avec toi l’Éternel, ton Dieu, qui t’a fait sortir du pays d’Egypte. »

 

Le 5 juin, l’Etat hébreu lance une offensive terrestre et aérienne contre l’Egypte, dans le Sinaï. Les forces jordaniennes entrent dans le conflit et bombardent Jérusalem-Ouest, croyant que les Israéliens plieraient face à la puissance du grand voisin arabe, au sud.

 

Il n’en est rien : les trois quarts de l’aviation égyptienne sont détruits lors d’une attaque surprise à l’aube. Le 6 juin, l’armée israélienne encercle Jérusalem-Est, avant de pénétrer dans la vieille ville le lendemain, avec une facilité déconcertante.

 

La seule bataille véritable contre les soldats jordaniens a lieu sur la colline des Munitions. L’armée s’empare aussi de la Cisjordanie et avance jusqu’au Jourdain, puis elle prend le plateau du Golan à la Syrie, au nord, après une seule journée de combats lourds.

 

Les Syriens fuient, abandonnant une grande partie de leurs équipements. Le 10 juin, à 18 heures, un cessez-le-feu général est proclamé.

 

La victoire israélienne est totale, les gains de territoire spectaculaires, les pertes humaines faibles (environ 800 hommes) par rapport à celles des pays arabes (20 000).

Les spécialistes de la guerre et les généraux de l’armée Américaine n’arrivent pas à comprendre, ni à justifier un tel résultat.

D’après le Rav Ron Chaya : Dans les écoles stratégiques américaines ils n’étudient pas la guerre des six jours. Un jour un élève demanda à un enseignant :« pourquoi ne parle-t-on pas de la guerre des six jours ? » l’enseignant répliqua qu’ « il n’y avait rien à apprendre stratégiquement dans cette guerre, car cette victoire était juste miraculeuse, impossible. »

 

Il faut bien comprendre qu’Israël est le peuple de D.ieu. Israël est et restera la preuve incommensurable que D.ieu est présent sur terre. Le peuple d’Israël incarne « l’ambassadeur » de D.ieu sur terre. C’est la raison pour laquelle de tout temps, l’humanité cherche à évincer Israël de l’existence terrestre (Cosaque, Shoa’h, Rome etc…).

HaSheM dans sa grande miséricorde à toujours préservé et délivré Israël de ses attaques. Par exemple, Il a annoncé par l’intermédiaire des prophètes qu’Il rassemblerait les exilés d’Israël ainsi qu’il est dit :

 

YirméYah/Jérémie 32:37« Voici, je les rassemblerai de tous les pays où je les ai chassés, Dans ma colère, dans ma fureur, et dans ma grande irritation; Je les ramènerai dans ce lieu, Et je les y ferai habiter en sûreté. »

 

Dévraim/Deutéronome 30:3 « alors l’Eternel, ton Dieu, ramènera tes captifs et aura compassion de toi, il te rassemblera encore du milieu de tous les peuples chez lesquels l’Eternel, ton Dieu, t’aura dispersé. »

 

Et cet évènement c’est produit à plusieurs reprises dans le passé et également il y a quelques années, en 1948, la création, ou plutôt la recréation officielle de l’état d’Israël annonçant le retour massif du peuple d’Israël sur sa terre. HaSheM a toujours veillé sur Israël, et le Mashiah revient pour régner sur sa terre.

 

« Israël, la Torahet le Saint béni soit-Il ne font qu’un. » Zohar III, 73a

 

La Torah est la lettre d’amour de D.ieu à son peuple. C’est une ketubah/lettre de mariage qui relie Israël à HaSheM aujourd’hui et jusqu’à ce que le ciel et la terre disparaissent.Les croyants des nations sont invités à prendre part aux lois d’Israel qui reflètent leur mode de vie et leur engagements envers HaSheM, le Messie Yeshoua et le monde juif.Le Mashiah Yeshoua représente une entité avec Israël et toute tentative de séparer Yeshoua de son peuple juif reflète un antisémitisme.

 

On ne peut de façon cohérente et logique expliquer l’histoire d’Israël. Pour les spécialistes, pour qu’un peuple, une ethnie continue de perdurer dans le temps il faut plusieurs éléments :

 

  • Un territoire fixe

  • Un même langage

  • être rassemblé en grand nombre au même endroit

 

Il est intéressant de constater qu’Israël a perduré tout au long de l’histoire alors qu’il ne possédait pas ces trois éléments et pourtant aujourd’hui il est bel et bien présent sur sa terre, sur son territoire avec un même langage, ce qui visiblement dérange beaucoup de monde. Israël est le peuple qui fait le plus d’échos dans le monde, il est la centralité du système médiatique universel. Je citerai un passage du talmud disant : « Ce monde ressemble au globe oculaire de l’homme, Son blanc est l’océan qui entoure le monde entier, Son iris est le monde, Sa pupille est Jérusalem, L’image dans cette pupille est le Temple… » Talmud, Derekh Erets Zouta 9

 

Nous ne pouvons que constater l’immense et incroyable main de D.ieu dans la guerre des six jours qui est un véritable miracle inexplicable et incompréhensible d’un point de vue humain. Ce qui prouve une fois de plus qu’HaSheM est fidèle aux alliances contractées avec Israël.

 

Pour conclure si quelqu’un me posait la question : « prouve moi l’existence de D.ieu. » je lui répondrai simplement :« Israël ! »

 

Shalom Ouvrakha, Kol touv.