Messianique de Toulon

AMT – EMET – אמת

Haazinou

32 1 « Écoutez, cieux, je vais parler; et que la terre entende les paroles de ma bouche. 2 Que mon enseignement s’épande comme la pluie, que mon discours distille comme la rosée, comme la bruyante ondée sur les plantes, et comme les gouttes pressées sur le gazon! 3 Car c’est le nom de l’Éternel que je proclame; rendez hommage à notre Dieu! 4 Lui, notre rocher, son œuvre est parfaite, toutes ses voies sont la justice même; Dieu de vérité, jamais inique, constamment équitable et droit. 5 Est-ce lui qui a condamné ses enfants? Non, c’est leur propre indignité, ô race perverse et tortueuse! 6 Est-ce ainsi que vous payez Dieu de retour, peuple insensé et peu sage? N’est-il donc pas ton père, ton créateur? N’est-ce pas lui qui t’a fait et qui t’a organisé?


Lévi


7 Souviens-toi des jours antiques, médite les annales de chaque siècle; interroge ton père, il te l’apprendra, tes vieillards, ils te le diront! 8 Quand le Souverain donna leurs lots aux nations, quand il sépara les enfants d’Adam, il fixa les limites des peuples d’après le nombre des enfants d’Israël. 9 Car ce peuple est la part du Seigneur; Jacob est le lot de son héritage. 10 II le rencontre dans une région déserte, dans les solitudes aux hurlements sauvages; il le protège, il veille sur lui, le garde comme la prunelle de son œil. 11 Ainsi l’aigle veille sur son nid, plane sur ses jeunes aiglons, déploie ses ailes pour les recueillir, les porte sur ses pennes robustes. 12 Seul, l’Éternel le dirige, et nulle puissance étrangère ne le seconde.


Troisième appelé


13 II l’a fait monter victorieusement sur les hauteurs de la terre et jouir des produits des champs; l’a nourri avec le miel des rochers, avec l’huile de la roche pierreuse, 14 avec la crème des vaches, le lait des brebis, les gras agneaux, les béliers de Basan et les boucs, avec la mœlle exquise du froment; et tu buvais le sang vermeil du raisin. 15 Yechouroun, engraissé, regimbe; tu étais trop gras, trop replet, trop bien nourri et il abandonne le Dieu qui l’a créé, et il méprise son rocher tutélaire! 16 Ils l’irritent par des cultes étrangers; ils l’outragent par leurs abominations. 17 Ils sacrifient à des démons qui ne sont pas Dieu, à des déités qu’ils ne connaissaient point; déités nouvelles, de fraîche date, que n’avaient pas redoutées vos pères. 18 Et le rocher qui t’engendra, tu le dédaignes, et tu oublies le Dieu qui t’a fait naître.


Quatrième appelé


19 A cette vue, le Seigneur s’est indigné; ainsi outragé par ses fils, par ses filles, 20 il a dit: Je veux leur dérober ma face, je verrai ce que sera leur avenir; car c’est une race aux voies obliques, des enfants sans loyauté. 21 Eux m’ont irrité par des dieux nuls, m’ont contristé par leurs vaines idoles; et moi je les irriterai par un peuple nul, je les contristerai par une nation indigne. 22 Oui, un feu s’est allumé dans ma colère, dévorant jusqu’aux profondeurs de l’abîme; il a consumé la terre et ses productions, embrasé les fondements des montagnes. 23 J’entasserai sur eux tous les malheurs; contre eux j’épuiserai mes flèches. 24 Exténués par la famine, dévorés par la fièvre et des pestes meurtrières, j’exciterai contre eux la dent des carnassiers, et le venin brûlant des reptiles. 25 Au dehors, l’épée fera des victimes, au dedans, ce sera la terreur: adolescent et jeune vierge, nourrisson et vieillard. 26 J’aurais résolu de les réduire à néant, d’effacer leur souvenir de l’humanité, 27 Si je ne craignais le dire insultant de l’ennemi et l’aveuglement de leurs persécuteurs, qui s’écrieraient: « C’est notre puissance qui triomphe, ce n’est pas l’Éternel qui en est la cause. » 28 Car c’est une race aux idées fausses; ils sont dépourvus d’intelligence.


Cinquième appelé


29 S’ils étaient sages, ils y réfléchiraient; ils seraient frappés de ce qui finit par leur arriver: 30 « Comment un seul homme pourrait-il en poursuivre mille, deux, mettre en fuite une myriade, si leur protecteur ne les eût vendus, si l’Éternel ne les eût livrés? 31 Car leur protecteur ne ressemble point au nôtre, et nos ennemis sont une race à part. 32 De fait, leur vigne tient de la vigne de Sodome, et leur terroir, des campagnes de Gomorrhe; leurs raisins sont des baies vénéneuses, ce sont des grappes amères que les leurs. 33 Leur vin, c’est la bave des serpents, c’est le poison meurtrier des vipères! » 34 Certes, ceci est mon secret; il est scellé dans mes archives. 35 A moi la vindicte et les représailles, vienne l’heure où leur pied doit glisser; car il approche, le jour de leur catastrophe, et l’avenir accourt sur eux! 36 Oui, l’Éternel prendra parti pour son peuple, pour ses serviteurs il redeviendra propice, lorsqu’il les verra à bout de forces, sans appui et sans ressources. 37 Alors il dira: « Où sont leurs dieux, ces rocs tutélaires, objets de leur confiance; 38 qui consomment la graisse de leurs victimes, s’abreuvent du vin de leurs libations? Qu’ils se lèvent pour vous secourir! Qu’ils soient pour vous une sauvegarde! 39 Reconnaissez maintenant que c’est moi, qui suis Dieu, moi seul, et nul dieu à côté de moi! Que seul je fais mourir et vivre, je blesse et je guéris, et qu’on ne peut rien soustraire à ma puissance.


Sixième appelé


40 Oui, j’en lève la main au ciel, j’en atteste mon éternelle existence 41 Quand j’aiguiserai l’éclair de mon glaive, quand ma main s’armera du châtiment, je prendrai ma revanche sur mes adversaires, je paierai de retour mes ennemis. 42 J’enivrerai de sang mes flèches, et mon glaive se repaîtra de chair, du sang des mourants et des captifs, du crâne des capitaines ennemis! » 43 Nations, félicitez son peuple, car Dieu venge le sang de ses serviteurs; il exerce sa vindicte sur ses ennemis, réhabilite et sa terre et son peuple! »


Septième appelé


44 Moïse vint faire entendre au peuple toutes les paroles de ce cantique, lui avec Hoschéa, fils de Noun. 45 Lorsque Moïse eut achevé d’adresser toutes ces paroles à Israël entier, 46 il leur dit: « Prenez à cœur toutes les paroles par lesquelles je vous admoneste en ce jour, et que vous devez recommander à vos enfants pour qu’ils observent avec soin toutes les paroles de cette doctrine. 47 Car ce n’est pas pour vous chose indifférente, c’est votre existence même! Et c’est par ce moyen seul que vous obtiendrez de longs jours sur cette terre, pour la possession de laquelle vous allez passer le Jourdain. »


Maftir


48 L’Éternel parla à Moïse, ce même jour, en ces termes: 49 « Monte sur cette cime des Abarîm, sur le mont Nébo, situé dans le pays de Moab en face de Jéricho, et contemple le pays de Canaan, que je donne aux enfants d’Israël en propriété; 50 puis meurs sur la montagne où tu vas monter, et rejoins tes pères, de même que ton frère Aaron est mort à Hor-la-Montagne et est allé rejoindre ses pères. 51 Parce que vous avez été fautifs envers moi au milieu des enfants d’Israël, à l’occasion des eaux de Meriba à Kadêch, dans le désert de Cîn, en ne me sanctifiant pas au milieu des enfants d’Israël. 52 Ce n’est qu’à distance que tu verras le pays: mais tu n’y entreras point, dans ce pays que je donne aux enfants d’Israël. »


Haftara

2 Sm. 22.1-51 


22 1 David prononça en l’honneur de l’Eternel les paroles de ce cantique, lorsque l’Eternel l’eut délivré de la main de tous ses ennemis et de la main de Saül. 2 Il dit: Seigneur, tu es mon rocher et ma forteresse, un libérateur pour moi; 3 Mon Dieu tutélaire en qui je m’abrite, mon bouclier et mon puissant sauveur, mon rempart et mon refuge; mon protecteur, qui m’assistes contre la violence! 4 Gloire m’écrié-je à l’Eternel, qui me délivre de mes ennemis! 5 Déjà m’enveloppaient les flots mortels; les torrents de la perdition me faisaient frémir; 6 J’étais enlacé dans les réseaux de la tombe, surpris dans les filets de la mort. 7 Dans ma détresse j’invoque le Seigneur, je fais appel à mon Dieu, et de son sanctuaire il entend ma voix, mon cri est monté à ses oreilles. 8 Soudain la terre oscille et tremble, les fondements du ciel sont ébranlés, secoués par la colère de Dieu. 9 Des vapeurs s’exhalent, signe de son courroux; de sa bouche sort un feu dévorant, jaillissent de brûlantes étincelles. 10 Il incline les cieux et descend; sous ses pieds, une brume épaisse. 11 Porté sur les chérubins, il vole, il apparaît sur les ailes du vent. 12 Il déploie autour de lui les ténèbres comme une tente, des eaux agglomérées, d’opaques nuages. 13 Le seul reflet de sa face allume des flammes ardentes. 14 Il tonne du haut des cieux, l’Eternel! Le Dieu suprême fait entendre sa voix. 15 Il lance ses flèches, ils se dispersent; l’éclair, il les frappe de stupeur. 16 Le lit de l’océan s’est découvert, les fondements de la terre ont été mis à nu, à la voix impérieuse de l’Eternel, au souffle du vent de sa colère. 17 Il étend d’en haut sa main, me saisit, me retire du sein des grandes eaux; 18 Il me délivre de mon puissant ennemi, de mes adversaires trop forts pour moi. 19 Ils étaient à l’affût de mes malheurs; mais l’Eternel a été mon appui. 20 Il m’a mis au large, m’a sauvé parce qu’il m’aime. 21 Le Seigneur me traite selon ma droiture, il récompense la pureté de mes mains. 22 C’est que je suis fidèle aux voies du Seigneur, jamais je n’ai trahi mon Dieu. 23 Toutes ses lois me sont présentes; ses statuts, je ne m’en écarte point. 24 Attaché à lui sans réserve, je me suis tenu en garde contre mes fautes. 25 Oui, le Seigneur m’a rémunéré selon ma droiture, selon ma pureté, dont ses yeux sont témoins. 26 Tu te montres aimant pour qui t’aime, loyal envers l’homme loyal, 27 Sincère avec les cœurs purs, mais artificieux avec les pervers! 28 Tu viens en aide à un peuple humilié, et sous ton regard tu fais ployer les superbes. 29 Oui, tu es mon flambeau, Seigneur! L’Eternel illumine mes ténèbres. 30 Soutenu par toi, j’attaque un bataillon; grâce à mon Dieu, j’escalade un rempart. 31 Dieu puissant! Parfaite est sa voie; la parole du Seigneur est infaillible, il est le bouclier de quiconque espère en lui. 32 Qui est Dieu, hormis l’Eternel? Qui un rocher tutélaire, si ce n’est notre Dieu? 33 Ce Dieu est mon rempart invincible; il dégage complètement ma carrière. 34 Il rend mes pieds agiles comme ceux des biches, et m’installe sur mes hauteurs. 35 Il instruit mes mains aux combats, mes bras à manier l’arc d’airain. 36 Tu me prêtes le bouclier de ton secours, ta bienveillance fait ma supériorité. 37 Tu donnes de l’aisance à mes pas, et empêches mes talons de chanceler. 38 Je poursuis mes ennemis, je les extermine; point de relâche que je ne les aie détruits. 39 Je les détruis, je les abats, ils ne se relèveront plus; ils gisent désormais à mes pieds! 40 C’est toi qui m’as armé de vaillance pour la guerre, qui fais plier sous moi mes agresseurs; 41 Mes ennemis, tu les fais fuir devant moi, et mes adversaires, pour que j’en fasse justice. 42 Ils s’adressent, à bout de ressources, à l’Eternel… point de réponse! 43 Je les écrase comme la poussière de la terre; comme la fange des rues je les broie et pulvérise. 44 Tu me fais triompher des factions de mon peuple; tu me réserves pour commander à des nations, des peuplades inconnues deviennent mes tributaires, 45 les fils d’un sol étranger me rendent hommage; au seul bruit de mon nom, ils se soumettent à moi. 46 Les fils de l’étranger perdent courage, ils tremblent au fond de leurs retraites. 47 Vivant est le Seigneur, et béni mon Rocher! Glorifié, le Dieu puissant qui me protège! 48 O Dieu, c’est toi qui me procures vengeance, qui fais tomber des peuples à mes pieds; 49 Qui m’arraches à mes ennemis, me fais triompher de mes agresseurs et échapper aux hommes de violence. 50 Je te rends donc grâce, Seigneur, à la face des peuples, et je chante ta gloire; 51 Donjon du salut pour ton roi, bienfaiteur de ton oint David et de sa postérité à jamais!

Retour