Messianique de Toulon

AMT – EMET – אמת

Vayéra

18 1 Éternel se révéla à lui dans les plaines de Mamré, tandis qu’il était assis à l’entrée de sa tente, pendant la chaleur du jour. 2 Comme il levait les yeux et regardait, il vit trois personnages debout près de lui. En les voyant, il courut à eux du seuil de la tente et se prosterna contre terre. 3 Et il dit: « Seigneur, si j’ai trouvé grâce à tes yeux, ne passe pas ainsi devant ton serviteur! 4 Qu’on aille quérir un peu d’eau; lavez vos pieds et reposez-vous sous cet arbre. 5 Je vais apporter une tranche de pain, vous réparerez vos forces, puis vous poursuivrez votre chemin, puisque aussi bien vous avez passé près de votre serviteur. » Ils répondirent: « Fais ainsi que tu as dit ». 6 Abraham rentra en hâte dans sa tente, vers Sara et dit: « Vite, prends trois mesures de farine de pur froment, pétris-la et fais-en des gâteaux. » 7 Puis, Abraham courut au troupeau, choisit un veau tendre et gras et le donna au serviteur, qui se hâta de l’accommoder. 8 Il prit de la crème et du lait, puis le veau qu’on avait préparé et le leur servit: il se tenait devant eux, sous l’arbre, tandis qu’ils mangeaient. 9 Ils lui dirent: « Où est Sara, ta femme? » Il répondit: « Elle est dans la tente. » 10 L’un d’eux reprit: « Certes, je reviendrai à toi à pareille époque et voici, un fils sera né à Sara, ton épouse. » Or, Sara l’entendait à l’entrée de la tente qui se trouvait derrière lui. 11 Abraham et Sara étaient vieux, avancés dans la vie; le tribut périodique des femmes avait cessé pour Sara. 12 Sara rit en elle-même disant: « Flétrie par l’âge, ce bonheur me serait réservé! Et mon époux est un vieillard! » 13 Le Seigneur dit à Abraham: « Pourquoi Sara a-t-elle ri, disant: ’Eh quoi! en vérité, j’enfanterais, âgée que je suis!’ 14 Est-il rien d’impossible au Seigneur? Au temps fixé, à pareille époque, je te visiterai et Sara sera mère ».


Lévi


  1. Sara protesta, en disant: « Je n’ai point ri »; car elle avait peur. II répondit « Non pas, tu as ri. » 16 Les hommes se levèrent et fixèrent leurs regards dans la direction de Sodome; Abraham les accompagna pour les reconduire. 17 Or, l’Éternel avait dit: »Tairai-je à Abraham ce que je veux faire? » 18 Abraham ne doit-il pas devenir une nation grande et puissante et une cause de bonheur pour toutes les nations de la terre? 19 Si je l’ai distingué, c’est pour qu’il prescrive à ses fils et à sa maison après lui d’observer la voie de l’Éternel, en pratiquant la vertu et la justice; afin que l’Éternel accomplisse sur Abraham ce qu’il a déclaré à son égard. » 20 L’Éternel dit: « Comme le décrit de Sodome et de Gommorrhe est grand; comme leur perversité est excessive, 21 je veux y descendre; je veux voir si, comme la plainte en est venue jusqu’à moi, ils se sont livrés aux derniers excès; si cela n’est pas, j’aviserai. » 22 Les hommes quittèrent ce lieu et s’acheminèrent vers Sodome; Abraham était encore en présence du Seigneur. 23 Abraham s’avança et dit: « Anéantirais-tu, d’un même coup, l’innocent avec le coupable? 24 Peut-être y a-t-il cinquante justes dans cette ville: les feras-tu périr aussi et ne pardonneras-tu pas à la contrée en faveur des cinquante justes qui s’y trouvent? 25 Loin de toi d’agir ainsi, de frapper l’innocent avec le coupable, les traitant tous deux de même façon! Loin de toi! Celui qui juge toute la terre serait-il un juge inique? » 26 Le Seigneur répondit: « Si je trouve à Sodome au sein de la ville, cinquante justes, je pardonnerai à toute la contrée à cause d’eux » 27 Abraham reprit en disant: « De grâce! j’ai entrepris de parler à mon souverain, moi poussière et cendre! 28 Peut-être à ces cinquante justes, en manquera-t-il cinq: détruirais-tu, pour cinq, une ville entière? » Il répondit: « Je ne sévirai point, si j’en trouve quarante-cinq » 29 Il insista encore, en lui disant: « Peut-être s’y en trouvera-t-il quarante? » II répondit: « Je m’abstiendrai à cause de ces quarante. » 30 Il dit: « De grâce, que mon Souverain ne s’irrite point de mes paroles! Peut-être s’en trouvera-t-il trente? » II répondit: « Je m’abstiendrai, si j’en trouve trente » 31 II reprit: « De grâce, puisque j’ai osé parler à mon Souverain, peut-être s’en trouvera-t-il vingt? » II répondit: « Je renoncerai à détruire, en faveur de ces vingt. » II dit: 32 « De grâce, que mon Souverain ne s’irrite pas, je ne parlerai plus que cette fois. Peut-être s’en trouvera-t-il dix? » II répondit: « Je renoncerai à détruire, en faveur de ces dix. » 33 Le Seigneur disparut, lorsqu’il eut achevé de parler à Abraham; et Abraham retourna à sa demeure.

Troisième appelé


19 1 Les deux envoyés arrivèrent à Sodome le soir. Loth était assis à la porte de Sodome; à leur vue, il se leva au-devant d’eux et se prosterna la face contre terre. 2 Il dit « Ah! de grâce, mes seigneurs, venez dans la maison de votre serviteur, passez-y la nuit, lavez vos pieds; puis, demain matin, vous pourrez continuer votre route. » Ils répondirent: « Non, nous coucherons sur la voie publique. » 3 Sur ses vives instances, ils tournèrent de son côté et entrèrent dans sa maison. II leur prépara un repas, fit cuire des galettes et ils mangèrent. 4 Ils n’étaient pas encore couchés, lorsque les gens de la ville, les gens de Sodome, s’attroupèrent autour de la maison, jeunes et vieux; le peuple entier, de tous les coins de la ville. 5 Ils appelèrent Loth et lui dirent: « Où sont les hommes qui sont venus chez toi cette nuit? Fais-les sortir vers nous, que nous les connaissions! » 6 Loth alla à leur rencontre, à l’entrée de sa maison, dont il ferma la porte sur lui; 7 et il dit: « De grâce, mes frères, ne leur faites point de mal! 8 Ecoutez! j’ai deux filles qui n’ont pas encore connu d’homme, je vais vous les amener, faites-leur ce que bon vous semblera; mais ces hommes, ne leur faites rien, car enfin ils sont venus s’abriter sous mon toit. » 9 Ils répondirent: « Va-t’en loin d’ici! Cet homme, ajoutèrent-ils, est venu séjourner ici et maintenant il se fait juge! Eh bien, nous te ferons plus de mal qu’à eux! » Ils assaillirent Loth avec violence et s’avancèrent pour briser la porte. 10 Les voyageurs étendirent la main, firent rentrer Loth dans la maison et fermèrent la porte. 11 Et les hommes qui assiégeaient l’entrée de la maison, ils les frappèrent d’éblouissements, petits et grands, qui se fatiguèrent à chercher l’entrée. 12 Les voyageurs dirent à Loth: « Quiconque des tiens est encore ici, un gendre, tes fils, tes filles, tout ce que tu as dans cette ville, fais les sortir d’ici. 13 Car nous allons détruire cette contrée, la clameur contre elle a été grande devant le Seigneur et le Seigneur nous a donné mission de la détruire. » 14 Loth sortit, alla parler à ses gendres, époux de ses filles et dit: « Venez, abandonnez ce lieu, car l’Éternel va détruire la cité! » Mais il fut, aux yeux de ses gendres, comme un homme qui plaisante. 15 Comme l’aube paraissait, les envoyés pressèrent Loth, en disant: « Debout! emmène ta femme et tes deux filles ici présentes, si tu ne veux point périr pour les crimes de cette ville. » 16 Comme il tardait, ces hommes le prirent par la main, ainsi que sa femme et ses deux filles, l’Éternel voulant l’épargner; ils l’emmenèrent et le laissèrent hors de la ville. 17 Lorsqu’ils les eurent conduits dehors, l’un d’eux lui dit: « Songe à sauver ta vie; ne regarde pas en arrière et ne t’arrête pas dans toute cette région; fuis vers la montagne, de crainte de périr. » 18 Loth leur répondit: « Oh! non, mes seigneurs! 19 Certes, déjà ton serviteur a trouvé grâce à tes yeux et tu m’as accordé une grande faveur en me conservant la vie; mais moi, je ne saurais fuir jusque sur la montagne, le fléau m’atteindrait auparavant et je mourrais. 20 Vois plutôt, cette ville-ci est assez proche pour que je m’y réfugie et elle est peu importante; puissé-je donc y fuir, vu son peu d’importance et y avoir la vie sauve! »


Quatrième appelé


21 II lui répondit: « Eh bien! je te favoriserai encore en ceci, en ne bouleversant point la ville dont tu parles. 22 Hâte-toi, cours-y! car je ne puis agir que tu n’y sois arrivé. » Voilà pourquoi l’on a appelé cette ville Çoar. 23 Le soleil avait paru sur la terre, lorsque Loth arriva à Çoar. 24 L’Éternel fit pleuvoir sur Sodome et sur Gommorrhe du soufre et du feu; l’Éternel lui-même, du haut des cieux. 25 II détruisit ces villes, toute la plaine, tous les habitants de ces villes et la végétation du sol. 26 La femme de Loth, ayant regardé en arrière, devint une statue de sel. 27 Abraham se dirigea de bon matin vers l’endroit où il s’était tenu devant le Seigneur. 28 II considéra l’aspect de Sodome et de Gommorrhe et l’aspect de toute la plaine; et il remarqua qu’une exhalaison s’élevait de la terre, semblable à la fumée d’une fournaise. 29 Mais, lorsque Dieu détruisit les villes de la plaine, il s’était souvenu d’Abraham; il avait fait échapper Loth du milieu de la subversion, tandis qu’il bouleversait la contrée où avait demeuré Loth. 30 Loth monta de Çoar et s’établit dans la montagne avec ses deux filles, car il n’osait rester à Çoar; iI demeura dans une caverne, lui et ses deux filles. 31 L’aînée dit à la plus jeune: « Notre père est âgé et il n’y a plus d’homme dans le monde, pour s’unir à nous selon l’usage de toute la terre. 32 Eh bien! enivrons de vin notre père, partageons sa couche et par notre père nous obtiendrons une postérité. » 33 Elles firent boire du vin à leur père cette même nuit; la fille aînée vint partager sa couche et il ne la reconnut point lorsqu’elle se coucha ni lorsqu’elle se leva. 34 Puis, le lendemain, l’aînée dit à la plus jeune: « Voici, j’ai partagé hier la couche de mon père; enivrons-le encore cette nuit, tu iras partager son lit et nous recevrons de notre père une postérité. » 35 Elles firent boire, cette nuit encore du vin à leur père; la cadette se leva, vint à ses côtés et il ne la reconnut point lors de son coucher et de son lever. 36 Les deux filles de Loth conçurent du fait de leur père. 37 La première eut un fils, qu’elle appela Moab; ce fut le père des Moabites qui subsistent aujourd’hui. 38 La seconde, elle aussi, enfanta un fils et le nomma Ben-Ammi; ce fut le père des Ammonites qui subsistent aujourd’hui.
20 1 Abraham quitta ce lieu pour la contrée du Midi; il s’établit entre Cadès et Chour et séjourna à Gherar. 2 Abraham disait de Sara, sa femme: « Elle est ma sœur »: Abimélec, roi de Gherar, envoya prendre Sara. 3 Le Seigneur visita Abimélec dans un songe nocturne et lui dit: « Tu vas mourir, à cause de cette femme que tu as prise et qui est en puissance de mari. » 4 Or, Abimélec n’avait pas approché d’elle. II dit: « Seigneur! frapperais-tu donc aussi un peuple innocent? 5 Quoi! ne m’a-t-il pas dit: ’Elle est ma sœur?’ et elle, elle aussi, a dit: ‘II est mon frère.’ C’est avec un cœur innocent et des mains pures que j’ai agi ainsi. » 6 Dieu lui répondit dans le songe: « Moi aussi je savais que tu avais agi ainsi dans la simplicité de ton cœur et j’ai voulu, de mon côté, te préserver de m’offenser; aussi ne t’ai-je pas permis d’approcher d’elle. 7 Et maintenant, restitue l’épouse de cet homme, car il est prophète; il priera pour toi et tu vivras. Que si tu ne la rends pas, sache que tu mourras, toi et tous les tiens! » 8 Abimélec se leva de bonne heure, appela tous ses serviteurs et leur fit entendre toutes ces choses; ces hommes furent fort effrayés. 9 Abimélec manda Abraham et lui dit « Que nous as-tu fait! et qu’avais-je commis envers toi, pour que tu exposasses moi et mon royaume à un péché grave? Tu as fait à mon égard des choses qui ne doivent point se faire! » 10 Abimélec dit encore à Abraham: « Qu’avais-tu en vue, en agissant de la sorte? » 11 Abraham répondit: « C’est que je pensais:‘Pour peu que la crainte de Dieu ne règne pas dans ce pays, ils me tueront à cause de ma femme. 12 Et d’ailleurs, de fait, elle est ma sœur, la fille de mon père, mais non la fille de ma mère et elle m’appartient comme épouse. 13 Or, lorsque Dieu me fit errer loin de la maison de mon père, je lui dis: ‘Voici la grâce que tu me feras. Dans tous les lieux où nous irons, dis que je suis ton frère. » 14 Abimélec choisit des pièces de menu et de gros bétail, des esclaves mâles et femelles, en fit présent à Abraham et lui restitua Sara son épouse. 15 Et il lui dit: « Voici mon territoire devant toi, établis-toi où bon te semblera. » 16 Et à Sara il dit: « Voici, j’ai donné mille pièces d’argent à ton parent: certes! il est pour toi comme un voile contre quiconque t’approcherait; tous, tu peux les regarder en face. » 17 Abraham intercéda auprès de Dieu, qui guérit Abimélec, sa femme et ses servantes, de sorte qu’elles purent enfanter. 18 Car Dieu avait fermé toute matrice dans la maison d’Abimélec, à cause de Sara, épouse d’Abraham.
21 1 Or, l’Éternel s’était souvenu de Sara, comme il l’avait dit et il fit à Sara ainsi qu’il l’avait annoncé. 2 Sara conçut et enfanta un fils à Abraham quoiqu’âgé, à l’époque précise où Dieu l’avait promis. 3 Abraham nomma le fils qui venait de lui naître, que Sara lui avait donné, Isaac. 4 Abraham circoncit Isaac, son fils, à l’âge de huit jours, comme Dieu le lui avait ordonné.


Cinquième appelé


5 Or, Abraham était âgé de cent ans, lorsqu’Isaac son fils vint au monde. 6 Sara dit: « Dieu m’a donné une félicité et quiconque l’apprendra me félicitera. » 7 Elle dit encore « Qui eût dit à Abraham que Sara allaiterait des enfants? Eh bien, j’ai donné un fils à sa vieillesse! » 8 L’enfant grandit,Il fut sevré. Abraham fit un grand festin le jour où l’on sevra Isaac. 9 Sara vit le fils d’Agar l’Egyptienne, que celle-ci avait enfanté à Abraham, se livrer à des railleries; 10 et elle dit à Abraham: « Renvoie cette esclave et son fils; car le fils de cette esclave n’héritera point avec mon fils, avec Isaac. » 11 La chose déplut fort à Abraham, à cause de son fils. 12 Mais Dieu dit à Abraham: « Ne sois pas mécontent au sujet de cet enfant et de ton esclave; pour tout ce que Sara te dit, obéis à sa voix: car c’est la postérité d’Isaac qui portera ton nom. 13 Mais le fils de cette esclave aussi, je le ferai devenir une nation, parce qu’il est ta progéniture. » 14 Abraham se leva de bon matin, prit du pain et une outre pleine d’eau, les remit à Agar en les lui posant sur l’épaule, ainsi que l’enfant et la renvoya. Elle s’en alla et s’égara dans le désert de Beer Shava. 15 Quand l’eau de l’outre fut épuisée, elle abandonna l’enfant au pied d’un arbre. 16 EIle alla s’asseoir du côté opposé, à la distance d’un trait d’arc, en se disant: « Je ne veux pas voir mourir cet enfant »; et ainsi assise du côté opposé, elle éleva la voix et pleura. 17 Dieu entendit le gémissement de l’enfant. Un messager du Seigneur appela Agar du haut des cieux et lui dit « Qu’as-tu, Agar? Sois sans crainte, car Dieu a entendu la voix de l’enfant s’élever de l’endroit où il gît. 18 Relève-toi! reprends cet enfant et soutiens-le de la main, car je ferai de lui une grande nation. » 19 Le Seigneur lui dessilla les yeux et elle aperçu une source; elle y alla, emplit l’outre d’eau et donna à boire à l’enfant. 20 Dieu fut avec cet enfant et il grandit; il demeura dans le désert, et devint tireur à l’arc. 21 II habita le désert de Pharan et sa mère lui choisit une femme du pays d’Egypte.


Sixième appelé


22 II arriva, dans le même temps, qu’Abimélec, accompagné de Pikol, chef de son armée, dit à Abraham: « Dieu est avec toi dans tout ce que tu entreprends. 23 Et maintenant, jure-moi par ce Dieu que tu ne seras infidèle ni à moi, ni à mes enfants, ni à ma postérité; que, comme j’ai bien agi à ton égard, ainsi tu agiras envers moi et envers le pays où tu es venu séjourner. » 24 Abraham répondit: « Je veux le jurer. » 25 Or, Abraham avait fait des reproches à Abimélec, au sujet d’un puits dont les gens d’Abimélec s’étaient emparés. 26 Et Abimélec avait répondu: « Je ne sais qui a commis cette action: toi-même tu ne m’en avais pas instruit et moi, je l’ignorais avant ce jour. » 27 Abraham prit du menu et du gros bétail qu’il remit à Abimélec et ils conclurent mutuellement une alliance. 28 Abraham ayant rangé à part sept brebis de ce bétail, 29 Abimélec dit à Abraham: « Que signifient ces sept brebis que tu as mises à part? » 30 Il répondit: « C’est que tu dois recevoir de ma main sept brebis, comme témoignage que j’ai creusé ce puit. » 31 Aussi appela-t-on cet endroit Beer Shava, car là ils jurèrent l’un et l’autre. 32 Lorsqu’ils eurent contracté alliance à Beer Shava, Abimélec se leva, ainsi que Pikol son général d’armée et ils s’en retournèrent au pays des Philistins. 33 Abraham planta un bouquet d’arbres à Beer Shava et y proclama le Seigneur, Dieu éternel. 34 Abraham habita longtemps encore dans le pays des Philistins.


Septième appelé


22 1 Il arriva, après ces faits, que Dieu éprouva Abraham. II lui dit: « Abraham! » II répondit: « Me voici. » 2 II reprit « Prends ton fils, ton fils unique, celui que tu aimes, Isaac; achemine-toi vers la terre de Moria et là offre-le en holocauste sur une montagne que je te désignerai. » 3 Abraham se leva de bonne heure, sangla son âne, emmena ses deux serviteurs et Isaac, son fils et ayant fendu le bois du sacrifice, il se mit en chemin pour le lieu que lui avait indiqué le Seigneur. 4 Le troisième jour, Abraham, levant les yeux, aperçut l’endroit dans le lointain. 5 Abraham dit à ses serviteurs: « Tenez-vous ici avec l’âne; moi et le jeune homme nous irons jusque là-bas, nous nous prosternerons et nous reviendrons vers vous. » 6 Abraham prit le bois du sacrifice, le chargea sur Isaac son fils, prit en main le feu et le couteau et ils allèrent tous deux ensemble. 7 Isaac, s’adressant à Abraham son père, dit « Mon père! » Il répondit: « Me voici mon fils. » II reprit: « Voici le feu et le bois, mais où est l’agneau de l’holocauste? » 8 Abraham répondit: « Dieu choisira lui-même l’agneau de l’holocauste mon fils! » Et ils allèrent tous deux ensemble. 9 Ils arrivèrent à l’endroit que Dieu lui avait indiqué. Abraham y construisit un autel, disposa le bois, lia Isaac son fils et le plaça sur l’autel, par-dessus le bois. 10 Abraham étendit la main et saisit le couteau pour immoler son fils. 11 Mais un envoyé du Seigneur l’appela du haut du ciel, en disant: « Abraham! . Abraham! » 12 II répondit: « Me voici. » II reprit: « Ne porte pas la main sur ce jeune homme, ne lui fais aucun mal! car, désormais, j’ai constaté que tu honores Dieu, toi qui ne m’as pas refusé ton fils, ton fils unique! » 13 Abraham, levant les yeux, remarqua qu’un bélier, derrière lui, s’était embarrassé les cornes dans un buisson. Abraham alla prendre ce bélier et l’offrit en holocauste à la place de son fils. 14 Abraham dénomma cet endroit: Adonaï-Yiré; d’où l’on dit aujourd’hui: »Sur le mont d’Adônaï-Yéraé. » 15 L’envoyé de l’Éternel appela une seconde fois Abraham du haut du ciel, 16 et dit: « Je jure par moi-même, a dit l’Éternel, que parce que tu as agi ainsi, parce que tu n’as point épargné ton enfant, ton fils unique, 17 je te comblerai de mes faveurs; je multiplierai ta race comme les étoiles du ciel et comme le sable du rivage de la mer et ta postérité conquerra les portes de ses ennemis. 18 Et toutes les nations de la terre s’estimeront heureuses par ta postérité, en récompense de ce que tu as obéi à ma voix. » 19 Abraham retourna vers ses serviteurs; ils se remirent en route ensemble pour Beer Shava, où Abraham continua d’habiter.


Maftir


20 Après cet événement, Abraham reçut les nouvelles suivantes: « Milka, elle aussi, a donné des enfants à Nahor ton frère: 21 Ouç, son premier-né; Bouz, son frère; Kemouel, père d’Aram; 22 Késed, Hazo, Pildach, Yidlaf et Bathuel, 23 lequel Bathuel a engendré Rébecca. » Milka avait donné ces huit fils à Nahor, frère d’Abraham. 24 Sa concubine, nommée Reouma, avait eu aussi des enfants: Tébah, Gaham, Tahach et Maaka.


Haftara

II Rois 4.1-37


4-1 La femme de l’un des jeunes prophètes vint se plaindre à Elisée, disant: « Ton serviteur, mon époux, est mort: tu sais que ton serviteur révérait l’Eternel. Or, le créancier est venu prendre mes deux jeunes enfants pour en faire ses esclaves. » 2 Elisée lui répondit: « Que puis-je faire pour toi? Dis-moi ce que tu possèdes dans ta demeure. Ta servante, répondit-elle, ne possède rien de plus, dans sa demeure, qu’un vase d’huile. » 3 Il reprit: « Va emprunter des vases au dehors, chez tous tes voisins, des vases vides, mais pas en petit nombre. 4 A ton retour, tu fermeras la porte sur toi et sur tes fils, tu rempliras tous ces vases, et à mesure qu’ils seront pleins; tu les mettras à part. » 5 Elle le quitta. Elle ferma la porte sur elle et sur ses fils: ils lui présentèrent les vases, et elle y versa l’huile. 6 Puis, lorsque les vases furent remplis, elle dit à son fils: « Avance-moi encore un vase! Il n’y a plus de vase, » répondit-il. Et l’huile tarit. 7 Elle vint l’annoncer à l’homme de Dieu qui dit: « Va vendre cette huile, et paie ta dette; puis, toi et tes fils, vous vivrez avec le surplus. » 8 Il arriva, un jour, qu’Elisée se rendit à Sunâm. Là vivait une femme de distinction, qui le pressa de manger chez elle. Depuis, chaque fois qu’il passait par cette ville, c’est là qu’il entrait pour manger. 9 Elle dit à son époux: « Certes, je sais que c’est un homme de Dieu, un saint, cet homme qui nous visite toujours. 10 Préparons, je te prie, une petite cellule avec des murs, et plaçons-y, pour son usage, lit, table, siège et flambeau; lorsqu’il viendra chez nous, il pourra s’y retirer. » 11 Or, un jour, passant par là, il se retira dans la cellule et y coucha. 12 Et il dit à Ghéhazi, son serviteur: « Appelle cette Sunamite. » Il l’appela, et elle se présenta devant lui. 13 Il lui avait dit: « Parle ainsi à cette femme: Puisque tu t’es donné pour nous tout ce trouble, que faut-il faire en ta faveur? Y a-t-il à s’employer pour toi auprès du roi ou du général d’armée? » Elle répondit « Je vis tranquille au milieu de mes concitoyens. » 14 Il reprit « Que faire pour elle? » Ghéhazi repartit: « Eh mais! Elle n’a point de fils, et son époux est un vieillard. » 15 Il dit « Appelle-la. » Il l’appela, et elle se présenta sur le seuil. 16 Il lui dit: « A pareille époque, au retour de cette saison, tu presseras un fils dans tes bras. » Elle répondit: « Ah! Mon seigneur, homme de Dieu, ne trompe pas ta servante! » 17 Cette femme conçut, et elle mit au monde un fils à pareille époque, au retour de la même saison, ainsi que l’avait dit Elisée. 18 L’enfant grandit. Or, un jour, il était allé trouver son père, auprès des moissonneurs; 19 il cria à son père: « Ma tête! Ma tête! » Celui-ci dit au serviteur: « Porte-le chez sa mère. » 20 Il l’emporta et le remit à sa mère; il resta dans son giron jusqu’à midi, et mourut. 21 Alors elle monta, le plaça sur le lit de l’homme de Dieu, ferma sur lui la porte, et sortit. 22 Elle manda son époux et lui dit: « Envoie-moi, je te prie, un serviteur avec une ânesse; je cours chez l’homme de Dieu et je reviens. » 23 Il répondit: « Pourquoi vas-tu chez lui aujourd’hui? Il n’y a point de néoménie, point de fête. » Elle repartit: « Sois tranquille. » 24 Elle sella l’ânesse et dit à son serviteur: « Conduis toujours, et n’arrête ma course que lorsque je te l’ordonnerai. » 25 Elle voyagea ainsi, et parvint jusqu’à l’homme de Dieu, au mont Carmel. L’apercevant de loin, l’homme de Dieu dit à Ghéhazi, son serviteur: « Voici la Sunamite! 26 Or çà, cours à sa, rencontre, et dis-lui: Es-tu en paix? Ton époux est-il en paix? en paix, l’enfant? » Elle répondit « En paix. » 27 Arrivée près de l’homme de Dieu, sur la montagne, elle embrassa ses pieds. Ghéhazi se disposait à la repousser; mais l’homme de Dieu dit: « Laisse-la, car son âme est contristée; l’Eternel m’en a caché la cause, il ne me l’a pas révélée. » 28 Elle dit: « Est-ce que j’avais demandé un fils à mon seigneur? N’ai-je pas dit: Ne m’abuse point? » 29 Il dit à Ghéhazi: « Ceins tes reins, prends mon bâton dans ta main et pars. Si tu rencontres quelqu’un, ne le salue pas; si quelqu’un te salue, ne lui réponds point. Tu poseras mon bâton sur la face de l’enfant. » 30 La mère de l’enfant s’écria: « Par l’Eternel et par ta propre vie si je te quitte! » Il se leva et la suivit. 31 Ghéhazi les avait devancés; il avait posé le bâton sur le visage de l’enfant, mais pas un souffle, pas un mouvement. Il retourna à la rencontre du prophète et lui dit: « L’enfant n’est pas revenu à lui. » 32 Elisée entra dans la chambre, et il vit l’enfant inanimé, étendu sur son lit. 33 Il alla fermer la porte sur eux deux, puis invoqua le Seigneur. 34 Il monta sur le lit, se coucha sur l’enfant, appliqua sa bouche sur sa bouche, ses yeux sur ses yeux, ses mains sur les siennes, et resta étendu sur lui; la chaleur revint dans les membres de l’enfant. 35 Elisée quitta le lit, parcourut la chambre en long et en large, s’étendit de nouveau sur l’enfant; celui-ci éternua par sept fois et rouvrit les yeux. 36 Le prophète appela Ghéhazi et dit: « Appelle cette Sunamite. » Il l’appela, elle vint à lui, et il dit: « Emporte ton fils! » 37 Elle vint tomber à ses pieds et se prosterna contre terre; puis elle prit son fils et se retira.

Retour