Bessorah Tovah

***

***

 

 

 

La Bonne Nouvelle – Bessorah Tovah – בשורה טובה

***

***

***

***

Au commencement D.ieu créa la terre et tout ce qu’elle renferme ; matières, minéraux, végétaux et animaux en tous genres (Béréshit/Genèse 1). Une fois cela accompli, Il contempla l’œuvre de ses mains et vit que cela était bon. Cependant une chose manquait. Dans toute la création chaque mesure était parfaite, tout a était créé pour un but, mais D.ieu fit quelque chose d’incroyable. Il décida de donner à l’une de ses créatures le libre arbitre. Une chose innovante qui n’avait encore jamais vu le jour dans ce monde. Alors D.ieu créa l’homme et lui donna la possibilité de choisir entre le bien et le mal.

***

Au début, l’homme suivait les plans de D.ieu et jouissait des bienfaits de la création, mais nos ancêtres communs, Adam et Hava désobéirent à l’ordonnance de D.ieu de ne pas manger du fruit de la connaissance du bien et du mal. Depuis ce jour le genre humain fut privé de la gloire de D.ieu et le mal s’installa dans l’humanité. D.ieu chercha un moyen de reconstruire ce pont entre Lui et les hommes et décida pour cela de se révéler aux hommes au travers d’un petit peuple de Mésopotamie, le peuple hébreu.

***

Ce petit peuple se construisit de génération en génération (Béréshit/Genèse 15:5)en suivant les commandements de D.ieu qui furent observés par les pères de la foi Avraham, Yitsraak, Yaacov et leurs descendants. D.ieu renomma ce peuple « Israël » (Béréshit/Genèse 32:28). Plus tard dans l’histoire, ce peuple, fut esclave des Égyptiens (Chémot/Exode 1). D.ieu envoya son serviteur, un homme appelé Moshé (Moïse) pour le délivrer. Les Egyptiens accablés de plaies cédèrent à la pression que D.ieu leur infligeait, et Pharaon laissa partir les hébreux (Chémot/Exode 9 à 12).

***

Après cet épisode terrible, le peuple reçu la loi de D.ieu (Torah) au mont Sinaï (Chémot/Exode 24:11). Cette dernière exprimait la volonté de D.ieu aux hommes : règles d’éthique de vie, de respect, de justice et de décrets judiciaires (Vayikra/Lévitique). Un véritable code de vie Saint. Après cela D.ieu donna la Terre qu’Il avait promis aux pères de la foi (Séfer Yehoshoua/Josué). Une fois en possession de cette terre, le peuple se détourna des ordonnances de D.ieu, mais malgré ses infidélités l’Eternel D.ieu ne rompu jamais l’alliance qu’Il avait contracté avec eux (Yeshayahou/Isaï 50:1). Au fur et à mesure du temps, des prophètes se levèrent en Israël et annoncèrent ce qui était déjà inscrit dans la loi de D.ieu : un Messie devait venir (Yeshayahou/Isaï 7:14 et 9 : 5). L’un de ces prophètes, Iohânan (Jean), savait qu’après lui viendrait celui qui changerait le court de l’histoire (Iohânan/Jean 1:30).

***

Et un beau jour, alors que la terre d’Israël était sous occupation Romaine, un enfant naquit dans la petite ville de Bethléem : Yeshoua (Mikha/Michée 5 :2)

***

Yeshoua (Jésus) est un juif ayant marché sur la terre d’Israël il y a 2000 ans, né dans une famille ordinaire, élevé selon la Torah (loi). Mais plus qu’un simple juif, il est le Mashiah (Messie) annoncé dans la loi de D.ieu et par les prophètes. Mais son message était différent de tous les autres messages ayant vu le jour sur terre. Il enseignait la loi de D.ieu non comme une connaissance, mais comme ayant autorité (Mattiyahou/Matthieu 7:29). Il faisait de nombreux prodiges et miracles et guérissait beaucoup de malades. Jamais la terre n’avait connu d’être semblable.

***

Assurément personne ne comprenait réellement qui il était. Il disait qu’il venait directement de D.ieu et qu’il ne faisait qu’Un avec Lui (Iohânan/Jean 10:30). Car en lui habite corporellement toute la plénitude de la divinité (Colossiens 2:9).Mais les dirigeants du peuple de D.ieu avait mal saisi la mission du Messie et c’est ce qu’il leur reprochait (Mattiyahou/Matthieu 22:45). Yeshoua rectifiait la compréhension qu’avaient les hébreux de la loi, il reprenait les enseignants de la Torah (Mattityahou/Matthieu 23). Et il annonçait la Bessorah Tova, la Bonne Nouvelle, que le Royaume de D.ieu c’était approché (Luc 10:9).


***

Mais certains responsables religieux ne l’ont pas accueilli (Iohânan/Jean 1:11). Ils n’ont pas accepté son message et on préféré le livrer à l’occupant romain. Yeshoua livra sa vie afin que ce qui est inscrit dans les écritures s’accomplisse. Yeshoua prit de son propre gré toutes nos iniquités (Yeshayahou/Isaï 53:4 et 1 Kéfa/Pierre 2:24). Ayant prit cette charge sur lui il s’est livré sur un bois, crucifié et injurié aux yeux de son peuple et des nations. Aucune charge n’était retenu contre lui, cependant il fut compté au rend des malfaiteurs. (Yeshayahou/Isaï 53:12)

***

D.ieu a envoyé son fils unique, et les hommes le mirent à exécution sans raisons. Mais D.ieu connaissant l’homme fit ici une chose incroyable. D’un amour que nous ne pouvons saisir, Il livra son fils unique, une partie de lui, afin que quiconque croit en lui puisse accéder à la vie éternelle (Iohânan/Jean 3:16). Yeshoua, fils de D.ieu est venu mourir ici, pour nous, afin que nos erreurs soient couvertes par son sang.

***

Mais voici la bonne nouvelle  : Yeshoua est ressuscité (Luc 24).

***

***

Yeshoua est désormais le seul médiateur, le Pont qui reconnecte l’être humain à son Créateur. D.ieu fit en la personne du Messie la réparation de la faute originelle de nos ancêtres Adam et Hava (1 Corinthiens 15:21). Sa volonté fut d’annoncer cette bonne nouvelle aux gens des nations, qui initialement étaient étrangers aux promesses (Marc 16:15). Ainsi par l’intermédiaire de Yeshoua les gens des nations ont le privilège d’intégrer pleinement le peuple Israël en étant greffé sur l’olivier franc Israël (Romains 11:24).

***


Depuis ce jour, le peuple d’Israël fut voilé, pour un temps, afin que les gens des nations puissent rentrer dans la promesse, mais D.ieu n’a jamais renié son peuple (Romains 11:25-27). Bien qu’il subit des exils et des choses atroces comme la Shoah (Vayikra/Lévitique 26 : 13-33), les écrits de D.ieu annonçaient qu’ils reviendraient sur leur terre (Yeshayahou/Isaï 43 : 1 et 5 / YirmiYah/Jérémie 23/3 / Ezékhiel 11/17). Et c’est ce qu’il se passa il y a 70 ans en 1948. Le peuple juif revint sur sa terre natale.

***

Mais malheureusement après la résurrection de Yeshoua l’humanité continua de se dégrader. Les hommes utilisèrent le message de la Bonne Nouvelle pour faire des guerres, ils méprisèrent D.ieu et Sa Parole afin de servir leurs propres intérêts (Mattityahou/Matthieu 24:5). Plusieurs religions virent le jour illégitimement (Dévarim/Deutéronome 4:28). Des nations s’emparèrent de l’héritage du peuple d’Israël et bâtirent des empires mensongers. Mais cela ne durera pas car l’Éternel anéantira le voile qui voile tous les peuples, La couverture qui couvre toutes les nations; (Yeshayahou/Isaï 25 : 7)

***

Sachez, que nous sommes arrivés à la fin des temps. Le temps des nations se termine et Yeshoua revient régner sur Israël. Il posera ses pieds sur le mont des oliviers (Zacharie 14:4)quand son peuple, Israël criera : « בָּרוּךְ הַבָּא,בְּשֵׁם יְהוָה » « Baroukh Haba Beshem Adonaï » / « Béni soit celui qui vient au Nom du Seigneur. » (Mattiyahou/Matthieu 23 : 39)

***

***

Le message de la Bonne Nouvelle est le suivant : D.ieu s’est approché des hommes, Il a reconstruit le Pont nous séparant. Comment y accéder ?En acceptant Yeshoua en tant que Sauveur et Seigneur et suivant la loi de D.ieu originelle donnée au mont Sinaï qui fut appliquée et confirmée par le Messie (Mattityahou/Matthieu 5 : 17). Yeshoua est le seul médiateur entre D.ieu et les hommes (1 Timothée 2:5), il nous a montré le chemin : suivre tous les commandements de l’Eternel, retourner à Sa parole Sa volonté première, et adhérer à l’identité du Messie (Iohânan/Jean 8:24 et 14:21).

***

Il revient sous un nouveau nom (Apocalypse 3:12) pour régner et juger le monde et tout genou fléchira et toute langue confessera que Yeshoua est Seigneur (Philippiens 2:10-11). Le Royaume de D.ieu est proche et l’avènement du Roi imminent.

***

Yeshoua/Jésus : « Le temps est accompli, et le royaume de D.ieu est proche. Repentez vous et croyez en la Bessorah Tovah / Bonne Nouvelle. »

***

Shalom Aleikhem.