Messianique de Toulon

AMT – EMET – אמת

Balak

2 Balak, fils de Cippor, ayant su tout ce qu’Israël avait fait aux Amorréens, 3 Moab eut grand peur de ce peuple, parce qu’il était nombreux, et Moab trembla à cause des enfants d’Israël. 4 Et Moab dit aux anciens de Madian: « Bientôt cette multitude aura fourragé tous nos alentours, comme le bœuf fourrage l’herbe des champs! » Or, Balak, fils de Cippor, régnait sur Moab, à cette époque. 5 Il envoya des messagers à Balaam, fils de Beor, à Pethor qui est sur le fleuve, dans le pays de ses concitoyens, pour le mander, en ces termes: « Un peuple est sorti d’Egypte; déjà il couvre la face du pays, et il est campé vis-à-vis de moi. 6 Viens donc, je te prie, et maudis-moi ce peuple, car il est plus puissant que moi: peut-être parviendrai-je à le vaincre et le repousserai-je du pays. Car, je le sais, celui que tu bénis est béni, et celui que tu maudis est maudit. » 7 Les anciens de Moab et ceux de Madian partirent, munis des honoraires de la divination, et, arrivés chez Balaam, lui transmirent les paroles de Balak. 8 Il leur répondit: « Restez ici cette nuit, et je vous rendrai réponse selon ce que l’Éternel m’aura dit. » Et les princes moabites restèrent chez Balaam. 9 Dieu aborda Balaam, en disant: « Qui sont ces hommes-là chez toi? » 10 Balaam répondit à Dieu: « C’est Balak fils de Cippor, roi de Moab, qui m’envoie dire: 11 Déjà ce peuple, sorti de l’Egypte, a couvert la face du pays. Viens donc, maudis-le moi; peut-être pourrai-je l’attaquer et l’expulserai-je. » 12 Dieu dit à Balaam: « Tu n’iras point avec eux. Tu ne maudiras point ce peuple, car il est béni! »


Lévi


13 Balaam, s’étant levé le matin, dit aux officiers de Balak: « Retournez dans votre pays; car l’Éternel n’a pas voulu me permettre de partir avec vous. » 14 Les princes de Moab se retirèrent, revinrent auprès de Balak et lui dirent: « Balaam a refusé de nous accompagner. » 15 Balak revint à la charge, en envoyant des princes plus nombreux et plus considérés que ceux-là. 16 Arrivés chez Balaam, ils lui dirent: « Ainsi parle Balak, fils de Cippor: Ne te défends pas, de grâce, de venir auprès de moi. 17 Car je veux te combler d’honneurs, et tout ce que tu me diras je le ferai; mais viens, de grâce, maudis-moi ce peuple! » 18 Balaam répondit en ces termes aux serviteurs de Balak: « Quand Balak me donnerait de l’argent et de l’or plein son palais, je ne pourrais contrevenir à l’ordre de l’Éternel mon Dieu, en aucune façon. 19 Et maintenant, veuillez attendre ici, vous aussi, cette nuit, que je sache ce que l’Éternel doit encore me dire. » 20 Dieu aborda Balaam pendant la nuit, en lui disant: « Puisque ces hommes sont venus pour te mander, va, pars avec eux! Et cependant, les ordres que je te donnerai, ceux-là seulement, tu les accompliras! »


Troisième appelé


21 Balaam se leva le matin, sangla son ânesse, et partit avec les princes de Moab. 22 Mais Dieu étant irrité de ce qu’il partait, un ange du Seigneur se mit sur son chemin pour lui faire obstacle. Or, il était monté sur son ânesse, et ses deux jeunes esclaves l’accompagnaient. 23 L’ânesse, voyant l’ange du Seigneur debout sur son passage et l’épée nue à la main, s’écarta de la route et alla à travers champs; Balaam frappa l’ânesse pour la ramener sur la route. 24 Alors l’ange du Seigneur se plaça dans un chemin creux entre les vignes, clôture deçà, clôture delà. 25 L’ânesse, voyant l’ange du Seigneur, se serra contre le mur, et froissa contre le mur le pied de Balaam, qui la frappa de nouveau. 26 Mais de nouveau l’ange du Seigneur prit les devants, et il se plaça dans un lieu étroit, où il n’était possible de s’écarter ni à droite ni à gauche. 27 L’ânesse, voyant encore l’ange du Seigneur, se coucha sous Balaam; enflammé de colère, Balaam la frappa de son bâton. 28 Alors le Seigneur ouvrit la bouche de l’ânesse, qui dit à Balaam: « Que t’ai-je fait, pour que tu m’aies frappée ainsi à trois reprises? » 29 Balaam répondit à l’ânesse: « Parce que tu te joues de moi! Si je tenais une épée, certes, je te tuerais sur l’heure! » 30 Et l’ânesse dit à Balaam: « Ne suis-je pas ton ânesse, que tu as toujours montée jusqu’à ce jour? Avais-je accoutumé d’agir ainsi avec toi? » Et il répondit: « Non. » 31 Soudan, le Seigneur dessilla les yeux de Balaam, et il vit l’ange du Seigneur debout sur la route; l’épée nue à la main; il s’inclina et se prosterna sur sa face. 32 L’ange du Seigneur lui dit: « Pourquoi as-tu frappé ton ânesse par trois fois? C’est moi qui suis venu me poser en obstacle, parce que ce voyage a lieu contre mon gré. 33 Cette ânesse m’a vu, et elle s’est écartée à mon aspect, trois fois; si elle ne s’était écartée de devant moi, assurément je t’aurais fait mourir, tandis que je l’aurais laissée vivre. » 34 Balaam répondit à l’ange du Seigneur: « J’ai péché, parce que je ne savais pas que tu fusses posté devant moi sur le chemin; et maintenant, si cela te déplaît, je m’en retournerai. » 35 Mais l’ange du Seigneur dit à Balaam: « Va avec ces hommes! Et cependant, la parole que je te dicterai, celle-là seule tu la diras. » Et Balaam poursuivit sa route avec les officiers de Balak. 36 Balak, ayant appris que Balaam venait, alla le recevoir à Ir-Moab, qui est sur la limite de l’Arnon, au point extrême de la frontière. 37 Et Balak dit à Balaam: « Ne t’avais-je pas appelé par un premier message? Pourquoi n’es-tu pas venu près de moi? Est-ce qu’en vérité je n’ai pas le pouvoir de te faire honneur? » 38 Balaam répondit a Balak: « Tu le vois, je suis venu vers toi; mais est-il en ma puissance de dire quoi que ce soit? La parole que Dieu mettra dans ma bouche, c’est celle-là que je dois dire. »


Quatrième appelé


39 Balaam fit route avec Balak, et ils arrivèrent à Kiryath-Houçoth. 40 Balak immola bœufs et brebis, dont il envoya des parts à Balaam et aux officiers qui l’accompagnaient. 41 Et le matin venu, Balak alla prendre Balaam et le conduisit sur les hauteurs de Baal, d’où il vit jusqu’aux dernières lignes du peuple.
23 1 Alors Balaam dit à Balak: « Dresse-moi ici sept autels, et prépare-moi ici sept taureaux et sept béliers. » 2 Balak fit ce qu’avait dit Balaam; puis Balak et Balaam offrirent un taureau et un bélier sur chaque autel. 3 Balaam dit à Balak: « Demeure près de ton holocauste; moi je m’en irai: peut-être l’Éternel s’offrira-t-il à ma rencontre, et, quoi qu’il me révèle, je t’en ferai part. » Et il s’en alla dans la solitude. 4 Dieu se présenta à Balaam, qui lui dit: « J’ai dressé les sept autels, et j’ai offert un taureau et un bélier sur chaque autel. » 5 L’Éternel mit sa parole dans la bouche de Balaam, et lui dit: « Retourne vers Balak, et tu parleras de la sorte… » 6 II retourna vers lui et le trouva debout près de son holocauste, lui et tous les princes de Moab. 7 Et il proféra son oracle en disant: « II me fait venir d’Aram, Balak roi de Moab; il m’appelle des monts de l’orient: « Viens maudire pour moi Jacob! Oui, viens menacer Israël! » 8 Comment maudirais-je celui que Dieu n’a point maudit? Comment menacerai-je, quand l’Éternel est sans colère? 9 Oui, je le vois de la cime des rochers, et du haut des collines, je le découvre: ce peuple, il vit solitaire, iI ne se confondra point avec les nations. 10 Qui peut compter la poussière de Jacob, nombrer la multitude d’Israël? Puissé-je mourir comme meurent ces justes, et puisse ma fin ressembler à la leur! ». 11 Balak dit à Balaam: « Que m’as-tu fait! J’ai eu recours à toi pour maudire mes ennemis, et voilà que tu les bénis, au contraire! » 12 Mais il répondit: « Certes, ce que l’Éternel met dans ma bouche, ne dois-je pas fidèlement le redire? »


Cinquième appelé


13 Balak lui dit: « Viens, je te prie, avec moi dans un autre lieu, d’où tu pourras voir ce peuple: tu n’en verras que les derniers rangs, tu ne le verras pas tout entier. Et maudis-le moi de là. » 14 Il le conduisit au plateau de Çofîm, sur la crête du Pisga; il y dressa sept autels, et offrit sur chaque autel un taureau et un bélier. 15 Balaam dit à Balak: « Tiens-toi ici, près de ton holocauste, et moi, j’attendrai là-bas la rencontre. » 16 L’Éternel se présenta à Balaam, inspira un discours à ses lèvres, lui disant: « Va rejoindre Balak, et tu parleras ainsi… » 17 Il revint près de lui, et le trouva debout près de son holocauste, les princes de Moab à ses côtés. Et Balak lui demanda: « Qu’a dit l’Éternel? » 18 Il proféra son oracle en ces termes: « Prépare-toi, Balak, à m’entendre; prête-moi _l’oreille, fils de Cippor! 19 Dieu n’est pas un mortel, pour mentir, ni un fils d’Adam, pour qu’il se ravise; est-ce lui qui parle et ne tient point parole? Qui affirme et n’exécute point? 20 Oui, j’ai reçu mission de bénir; il a béni, je ne puis le dédire. 21 Il n’aperçoit point d’iniquité en Jacob, il ne voit point de mal en Israël: l’Éternel, son Dieu, est avec lui, et l’amitié d’un roi le protège. 22 Délivré, par ce Dieu, de l’Egypte, il a le vigoureux élan du réêm. 23 Il ne faut point de magie à Jacob, point de sortilège à Israël: ils apprennent à point nommé, Jacob et Israël, ce que Dieu a résolu. 24 Voyez! Ce peuple se lève comme un léopard, il se dresse comme un lion; il ne se reposera qu’assouvi de carnage, qu’enivré du sang de ses victimes! » 25 Balak dit à Balaam: « Ne le maudis point, soit, mais ne le bénis point non plus. » 26 Balaam répondit à Balak: « Ne t’avais-je pas fait cette déclaration: tout ce que dira l’Éternel, je dois le faire? »


Sixième appelé


;27 Et Balak dit à Balaam: « Viens donc, que je te conduise à une autre place; peut-être ce Dieu trouvera-t-il bon que, de là, tu me les maudisses. » 28 Et Balak emmena Balaam sur la cime du Peor, qui domine la surface du désert. 29 Balaam dit à Balak: « Construis-moi ici sept autels, et prépare-moi ici sept taureaux et sept béliers. » 30 Balak fit ce qu’avait dit Balaam, et il offrit un taureau et un bélier sur chaque autel.
24 1 Balaam, voyant que l’Éternel se plaisait à bénir Israël, n’eut plus recours, comme précédemment, à des opérations magiques, mais tourna son visage du côté du désert. 2 En y portant ses regards, Balaam vit Israël, dont les tribus s’y déployaient; et l’esprit divin s’empara de lui; 3 et il proféra son oracle en ces termes: « Parole de Balaam, fils de Beor, parole de l’homme au clairvoyant regard, 4 de celui qui entend le verbe divin, qui perçoit la vision du Tout-Puissant il fléchit, mais son œil reste ouvert: 5 Qu’elles sont belles tes tentes, ô Jacob! Tes demeures, ô Israël! 6 Elles se développent comme des vallées, comme des vergers le long d’un fleuve; Dieu les a plantées comme des aloès, comme des cèdres au bord des eaux. 7 La sève ruisselle de ses branches, et sa graine est abondamment arrosée; son roi est plus grand que n’est Agag, sa royauté est souveraine! 8 Quand Dieu le fit sortir de l’Egypte, son élan fut celui du réêm; iI dévore les peuples qui l’attaquent, il brise leurs os, trempe ses flèches dans leur sang. 9 Il se couche, il repose comme le lion et le léopard: qui osera le réveiller? Heureux ceux qui te bénissent! Malheur à qui te maudit: » 10 Balak, enflammé de colère contre Balaam, frappa des mains, et il dit à Balaam: « C’est pour maudire mes ennemis que je t’avais appelé, et tu as persisté à les bénir, par trois fois! 11 Eh bien donc, fuis dans ton pays; je voulais te combler d’honneurs, et voici que l’Éternel t’en a frustré! » 12 Balaam repartit à Balak: « N’avais-je pas déjà, aux messagers que tu m’avais envoyés, répondu en ces termes: 13 Quand Balak me donnerait de l’argent et de l’or plein son palais, je ne saurais désobéir à la voix de l’Éternel, en agissant bien ou mal de mon chef; ce que dira l’Éternel, je le dirai.


Septième appelé


14 Et maintenant, je m’en retourne chez mon peuple; mais écoute, je veux t’avertir de ce que ce peuple-ci fera au tien dans la suite des jours. » 15 Et il proféra son oracle de la sorte: « Parole de Balaam, fils de Beor, parole de l’homme au lucide regard, 16 de celui qui entend le verbe divin et connaît le secret du Très-Haut qui perçoit la vision du Tout-Puissant, qui fléchit, mais dont l’œil reste ouvert: 17 je le vois, mais ce n’est pas encore l’heure; je le distingue; mais il n’est pas proche: un astre s’élance de Jacob, et une comète surgit du sein d’Israël, qui écrasera les sommités de Moab et renversera tous les enfants de l’orgueil, 18 fera sa proie de l’Idumée, sa proie de Séir, ses ennemis; et Israël triomphera. 19 Oui, un dominateur naîtra de Jacob, qui balaiera des villes leurs derniers habitants. » 20 Puis il vit Amalec, et il proféra son oracle en disant: « Amalec était le premier des peuples; mais son avenir est voué à la perdition. » 21 Il vit le Kénéen, et il proféra son oracle en disant: « Fortifie ta demeure! Pose ton nid sur le rocher! 22 Car, s’il est consumé, ô Kénéen, en combien peu de temps Assur te fera captif! » 23 Il proféra encore son oracle et il dit: « Hélas! Qui peut vivre quand Dieu ne l’a pas voulu? 24 Des flottes, parties de la côte de Kitttm, subjugueront Assur, subjugueront Héber mais lui aussi est voué à la ruine. » 25 Alors Balaam se leva et reprit le chemin de son pays; et Balak aussi se remit en route.
 25 1 Israël s’établit à Chittîm. Là, le peuple se livra à la débauche avec les filles de Moab. 2 Elles convièrent le peuple à leurs festins idolâtres; et le peuple mangea, et il se prosterna devant leurs dieux. 3 Israël se prostitua à Baal-Peor et le courroux du Seigneur s’alluma contre Israël. 4 Et le Seigneur dit à Moïse: « Prends tous les chefs du peuple et fais-les pendre au nom du Seigneur, à la face du soleil, pour que la colère divine se détourne d’Israël. » 5 Et Moïse dit aux juges d’Israël: « Que chacun de vous immole ceux des siens qui se sont livrés à Baal-Peor! 6 Cependant, quelqu’un des Israélites s’avança, amenant parmi ses frères la Madianite, à la vue de Moïse, à la vue de toute la communauté des enfants d’Israël, qui pleuraient au seuil de la tente d’assignation.


Maftir


7 A cette vue, Phinéas, fils d’Eléazar, fils d’Aaron le pontife, se leva du milieu de la communauté, arma sa main d’une lance, 8 entra, sur les pas de l’Israélite, dans la tente, et les perça tous deux, l’Israélite ainsi que cette femme, qu’il frappa au flanc; et le fléau cessa de sévir parmi les enfants d’Israël. 9 Ceux qui avaient péri par suite du fléau étaient au nombre de vingt-quatre mille.


Haftara

 Mi. 5.6 – 6.8


5 6 Les survivants de Jacob seront au milieu de la foule des peuples comme la rosée que Dieu envoie, comme l’ondée sur l’herbe qui ne comptent pas sur l’homme et n’attendent rien des fils d’Adam. 7 Les survivants de Jacob seront parmi les peuples, au milieu de la foule des nations, comme le lion parmi les animaux de la forêt, le lionceau parmi les troupeaux de brebis; quand il passe, il foule aux pieds, il déchire, sans que personne porte secours. 8 Ainsi ta main dominera tes adversaires, et tous tes ennemis seront exterminés. 9 En ces jours, dit l’Eternel, je ferai disparaître de ton pays ta cavalerie, et je détruirai tes chars [de guerre]. 10 Je supprimerai de ton pays les villes [fortifiées], et je raserai toutes tes citadelles. 11 J’enlèverai toutes les pratiques de sorcellerie de tes mains, il n’y aura plus de devins chez toi. 12 J’extirperai de ton sein tes images sculptées et tes statues, et tu ne te prosterneras plus devant l’œuvre de tes mains. 13 J’arracherai de ton sol les idoles d’Astarté, et je détruirai tes ennemis. 14 Avec colère et emportement, j’exercerai des représailles sur les peuples qui n’auront pas obéi.

6 1 Ecoutez donc ce que dit le Seigneur: « Lève-toi, plaide [ma cause] devant les montagnes, que les collines entendent ta voix! » 2 Montagnes, écoutez le litige du Seigneur, et vous géants, fondements de la terre! Car l’Eternel est en procès avec son peuple, il est en discussion avec Israël: 3 « O mon peuple! Que t’ai-je fait? Comment te suis-je devenu à charge? Expose [tes griefs] contre moi. 4 Est-ce parce que je t’ai tiré du pays d’Egypte et délivré de la maison d’esclavage? Parce que je t’ai donné pour guides Moïse, Aaron et Miriam? 5 O mon peuple! Rappelle-toi seulement ce que méditait Balak, roi de Moab, et ce que lui répondit Balaam, fils de Beor; de Chittîm à Ghilgal, tu as pu connaître les bontés de l’Eternel! » 6 « Mais quel hommage offrirai-je au Seigneur? Comment montrerai-je ma soumission au Dieu suprême? Me présenterai-je devant lui avec des holocaustes, avec des veaux âgés d’un an? 7 Le Seigneur prendra-t-il plaisir à des hécatombes de béliers, à des torrents d’huile par myriades? Donnerai-je mon premier-né pour ma faute, le fruit de mes entrailles comme rançon expiatoire de ma vie? » 8 Homme, on t’a dit ce qui est bien, ce que le Seigneur demande de toi: rien que de pratiquer la justice, d’aimer la bonté et de marcher humblement avec ton Dieu!

Retour